Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Dudamel embrase Paris…

Par Marc Zisman |

Quelques jours après avoir enfilé ses habits de directeur musical du Philharmonique de Los Angeles, le jeune chef vénézuélien Gustavo Dudamel est à Pleyel pour deux soirées de Ravel, Castellanos, Berlioz, Tchaïkovski et de Strauss.

Le 23 et 24 octobre, Gustavo Dudamel dirigera son Simón Bolívar Youth Orchestra of Venezuela et l’Orchestre Philharmonique de Radio France à Paris, Salle Pleyel. Au programme du premier concert, Daphnis et Chloé (Suite n°2) de Maurice Ravel, Santa Cruz de Pacairigua d’Evencio Castellanos et la Symphonie Fantastique d’Hector Berlioz. Le lendemain, le public de Pleyel pourra déguster le Concerto pour violon de Piotr Ilitch Tchaïkovski servi ce soir là par Renaud Capuçon et Eine Alpensinfonie op. 64 de Richard Strauss.

Parmi la jeune génération de chefs d’orchestre, le nom de Gustavo Dudamel se détache avec constance depuis déjà quelques années. À seulement 28 ans, le maestro vénézuélien impressionne par son charisme. Nombre d’orchestres – et non des moindres – se sont déjà laissé convaincre. En 2005, après le remplacement au pied levé de Neeme Järvi dans la Cinquième Symphonie de Sibelius, l’Orchestre Symphonique de Göteborg le désigna comme son nouveau chef principal, et, en septembre 2009, il succéda à Esa-Pekka Salonen à la tête de l’Orchestre Philharmonique de Los Angeles.

L’une des clés de l’engouement pour le jeune chef vénézuélien est sans conteste sa personnalité très affirmée, marquée par son attirance pour des interprétations rythmées et colorées. Ce n’est pas par hasard qu’il ouvre le premier des deux concerts parisiens de l’Orchestre Symphonique Simón Bolívar avec le poème symphonique Santa Cruz de Pacairigua, œuvre la plus célèbre de son compatriote Evencio Castellanos (1915-1984), qu’il a enregistrée pour Deutsche Grammophon aux côtés d’autres pages luxuriantes latino-américaines.

Invité par les plus prestigieux orchestres à travers le monde (Chicago, New York, Berlin, Vienne, Amsterdam…), Dudamel travaille régulièrement avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France, qui se joint aux jeunes musiciens vénézuéliens pour la partie française du concert du 23 octobre (la deuxième suite de Daphnis et Chloé de Ravel et la Symphonie fantastique de Berlioz).

Le lendemain, un programme russe attend le chef et son orchestre – il le dirige depuis dix ans – et devrait être l’occasion d’une démonstration de panache et de virtuosité.

Le site officiel de Gustavo Dudamel

Le site officiel du Simón Bolívar Youth Orchestra of Venezuela

Le site officiel de la Salle Pleyel

À découvrir autour de l'article