Catégories :
Interview

Nicola Benedetti, une rencontre-podcast

La jeune violoniste écossaise Nicola Benedetti poursuit son ascension avec un cinquième album consacré à Tchaïkovski et Bruch. Rencontre.

Par Marc Zisman | Interview | 27 juin 2011
Réagir
Écouter ce podcast :
Télécharger ce podcast :   m4a  |  mp3
Suivre ce podcast par :   RSS  |  iTunes

Les frimousses de mannequins sont généralement mal vues par la sphère classique. On dégaine ainsi la suspicion avant même la moindre écoute… Nicola Benedetti ne se soucie heureusement pas vraiment de cela, concentrant sa vie sur la seule chose qui l’habite : la musique. Outre-manche, la violoniste écossaise qui soufflera ses 24 bougies le 1er juillet 2011 fait déjà figure de phénomène, soutenue par le public comme les médias. Ayant gravé des compositeurs aussi variés que Vaughan Williams, Mozart, Taverner, Mendelssohn, Massenet et Szymanowski, elle publie un cinquième album réunissant deux pièces majeures du répertoire romantique, les concertos de Tchaïkovski et Bruch. A cette occasion, Benedetti revient sur sa jeune carrière, les dangers de l’étiquette « enfant prodige », sa rencontre avec Yehudi Menuhin et ses envies à la scène comme au disque.

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters