Catégories :

Erik Truffaz, session entre amis

Quelques propos et quelques notes : Erik Truffaz en interview et en session privée, rien que pour Qobuz, à l'occasion de la sortie de son nouvel album El Tiempo de la Revolucion.

Par Marc Zisman | Interview | 15 novembre 2012
Réagir

Sa trompette et leurs voix. Avec son dixième album, El Tiempo de la Revolucion, Erik Truffaz propose une fois de plus de beaux corps à corps entre son instrument et le chant. La jeune Bâloise qui monte, Anna Aaron, est la complice du jour. Présente sur trois titres de ce nouveau disque, elle s’ajoute à une liste où se croisent notamment Christophe, Sophie Hunger, Nya, Rodolphe Burger et Ed Harcourt. Comme toujours chez Truffaz, l’impressionnisme des solos embarque le jazz dans des contrées assez éclectiques : fusion, rock planant, pop ou new age, ce « son Truffaz », singulier et reconnaissable entre tous, porte la mélodie à bout de bras, à bout de voix, se souciant guère des étiquettes. Entouré de ses complices Marc Erbetta à la batterie, Marcello Giuliani à la basse électrique, Benoît Corboz au piano et Anna Aaron au micro, Erik Truffaz évoque cette cuvée 2012 dont il souffle, rien que pour Qobuz, quelques savoureuses effluves.

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters