Votre panier est vide

Rubriques :
Interview

Chez Christophe - Interview vidéo Qobuz

Par Marc Zisman |

"Aline" et "Les Mots bleus" certes. Mais la planète Christophe foisonne d’autres espèces, étranges ou juste belles, sucrées ou expérimentales… Le dernier des Bevilacqua reçoit chez lui, au milieu de ses synthés, pour évoquer "Paradis retrouvé", étonnante compilation d’ovnis inédits des années 70 et 80.

Difficile de ne pas lire un texte consacré à Christophe sans y croiser les mots « dandy » et « ovni »… Daniel Bevilacqua fait surtout parti de ces chanteurs totalement inétiquetables. De ces musiciens touchant à la fois la plèbe comme les branchés, capables de signer une friandise limite kitsch ou un trip expérimental et déjanté. Une musique kaléidoscopique à l'image de la vie de son auteur. Une musique fascinante, troublante et passionnante…

Paradis retrouvé qui parait cette semaine réunit treize inédits enregistrés par Christophe durant les années 70 et 80 lorsqu'il était la monture de compèt' de l'écurie Motors de son ami producteur Francis Dreyfus. Avec cette brochettes d'inédits stellaires souvent expérimentaux, il ouvre une étonnante malle aux trésors de pépites conçues avec son armada de synthétiseurs en tous genres. Depuis quarante ans, on sait le chanteur plus que fasciné par toutes ces machines nommées Fairlight, Yamaha GS-1, Memory Moog et ARP Odyssey. Une embardée extra-terrestre comme seul Christophe sait en organiser…

Le rencontrer se doit d’être aussi à part. Sans doute pour ça qu'il reçoit chez lui. Dans sa tanière de Montparnasse. Entre ses machines, juke-boxes, guitares, pianos et bibelots plus fascinants les uns que les autres. On sait l’animal nocturne d'où des interviews débutant rarement avant les douze coups de minuit. Assis sur sa « chaise à son » (d'où nait cette voix lovée dans un écho qui lui sied à merveille), le dernier des Bevilacqua évoque des instants, des sensations de cette vie fascinante. Elvis, les synthés, sa voix, la variété, le cinéma, les expérimentations, le son, Maria Callas, Francis Dreyfus, le yop, Erik Truffaz, la création, Alan Vega, son public, Lou Reed, Bonnie & Clyde, Piaf, tout y passe. Moteur ! Action !



Propos recueillis par Marc Zisman

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article