Votre panier est vide

Rubriques :
Qibuz Lundi

QIBUZ / Lundi 26 avril 2010

Par Marc ZISMAN |

Chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : voici la rubrique coquine de Qobuz.com. la vérité est toujours bonne à lire !






Dernière sortie pour Malcolm McLaren

Les proches et admirateurs de Malcolm McLaren, ex-manager mythique des Sex Pistols décédé le 8 avril à 64 ans, lui ont offert des funérailles festives jeudi 22 avril dans le quartier de Camden à Londres, haut lieu des cultures alternatives. Les amis et membres de la famille de McLaren, décédé en Suisse d'une forme rare de cancer du poumon, ont chanté et dansé pour lui rendre hommage. Parmi eux, se trouvaient son ancienne épouse, la styliste britannique Vivienne Westwood et les chanteurs Bob Geldof, Adam Ant et Bobby Gillespie de Primal Scream ainsi qu’Annie Lennox, ex-chanteuse d’Eurythmics… Côté Sex Pistols, seuls le batteur Paul Cook et le bassiste Glen Matlock ont assisté à l’enterrement de leur défunt manager… Joe Corre, fils que McLaren avait eu avec Westwood, a lu une lettre envoyée des Etats-Unis par Steve Jones, le guitariste du groupe, évoquant avec un certain humour le délicat sujet des royalties : « Cher Malcolm, as-tu embarqué l’argent avec toi ? Il est dans le cercueil ? Cela t’ennuie si je viens demain pour vérifier ? » Plusieurs centaines de personnes étaient dans les rues de Camden pour suivre le cercueil tiré par un cheval et sur lequel était peint le slogan « too fast to live, too young to die », du nom du magasin de vêtements adepte d'une mode provocatrice qu'il gérait entre 1975 et 1977 avec Vivienne Westwood sur King's Road, dans le quartier de Chelsea au centre de Londres. Le convoi funéraire a quitté l'église sous la musique de la version de My Way par le bassiste des Pistols, feu-Sid Vicious. Malcolm McLaren a ensuite été enterré au cimetière de Highgate, dans le nord de Londres, où reposent notamment un certain Karl Marx...


**********




Tensions à l’Opéra de Rouen

L'Opéra de Rouen a encore vécu une semaine mouvementée. La menace d'annulation pour cause de grève de la représentation dominicale de la création L'Amour coupable a été levée. Mais le conflit qui oppose le chœur et maintenant l'orchestre à la direction laissera des traces… Dimanche 25 avril au Théâtre des Arts de Rouen a donc bien eu lieu comme prévu la deuxième représentation de cet Amour coupable. Cette représentation était menacée par un mouvement de grève des musiciens et des chanteurs de l'opéra. Selon France 3 Haute-Normandie, le préavis a été levé vendredi en soirée par les musiciens, et dans la nuit par les chanteurs du chœur. Dans l'après-midi s'était tenue une réunion de conciliation avec la direction de l'opéra et les représentants du Conseil d'administration. Deux conflits différents au sein de l'Opéra de Rouen ont abouti au mécontentement. Les chanteurs contestent les modalités d'intégration du chœur Accentus au sein de la structure rouennaise. Ils demandent que le chœur reste principalement composé des chanteurs actuels de Rouen et que le nombre de ces chanteurs rouennais soit supérieur à celui des chanteurs de l’ensemble dirigé par Laurence Equilbey. Ils exigent également que les chanteurs d'Accentus soient auditionnés comme les chanteurs rouennais. L'autre conflit est un bras de fer entre les musiciens et le chef d'orchestre et directeur musical Oswald Sallaberger. Les musiciens demandent le départ de leur chef, à la tête de l'orchestre depuis 12 ans, et avec lequel les relations seraient plus que difficiles. Ils lui reprochent aussi un manque d'ambition pour les tournées de l'orchestre de Rouen. Le contrat de Sallaberger court jusqu'au 30 juin. Dans un premier temps, la direction envisageait de le reconduire sous la forme d'un CDI (une première en France !), mais au regard de la situation, il semblerait qu'on s'achemine vers d'autres arrangements avec le chef d'orchestre… Invité vendredi 23 avril du JT de France 3 Haute-Normandie, Oswald Sallaberger a déclaré « qu'il passait la main et qu'il y aurait le recrutement d'un nouveau directeur musical ». Ce qui ne veut pas dire qu’il quittera l'Opéra de Rouen. Sallaberger évoque en effet la possibilité de poursuivre certains projets à partir de la rentrée avec l'Opéra de Rouen, sans préciser le statut qu'il aurait dans le cadre de ces projets. Le maestro contesté reste très attaché à Rouen : « Je suis celui qui a bâti et fondé cet orchestre. Je suis très attaché à ce public et à ce travail et j'aime cette région ».


**********




Une rosette pour la môme Manuela…

La chanteuse Manuela, qui interprète depuis quarante ans le répertoire d'Edith Piaf dans un restaurant des Puces de Saint-Ouen, a reçu dimanche 25 avril les insignes de Chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres des mains du Ministre de la Culture Frédéric Mitterrand. Selon l’AFP, Raymonde Fioux, de son nom de scène Manuela, est née le 22 mai 1940 à Azay-le-Rideau. Dès l'âge de 18 ans, elle commence à chanter dans les cafés de Paris et de Saint-Ouen. Depuis quatre décennies, elle chante le week-end chez Louisette, bar restaurant typique apprécié des touristes. Un mois après l'actrice glamour Marion Cotillard, Frédéric Mitterrand a décoré la chanteuse populaire, aux cheveux bruns coupés court, lors d'une petite cérémonie surprise organisée dans le restaurant, au milieu des clients. Le ministre a vanté la vigueur et l'énergie de la voix de Manuela, « un peu comme un cri sorti du plus profond de nous-mêmes. Je crois qu'il s'agit d'une énergie collective, celle du peuple, à laquelle vous prêtez votre voix », a déclaré le ministre.


**********




Mariss Jansons, toujours au repos

Mariss Jansons a confirmé la prolongation de son contrat avec à la tête de l’Orchestre Symphonique de la Radiodiffusion Bavaroise, le Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks, à la tête duquel il est depuis 2003 et qui devait théoriquement prendre fin en 2012. Dans une interview accordée au quotidien allemand Die Welt, Johannes Grotzky de la direction de l’orchestre a déclaré que « tout est actuellement très très positif » pour que cette prolongation se confirme. Le maestro letton se repose actuellement et ne devrait donc guère assurer ses début au Staatsoper de Vienne le 3 mai prochain pour Carmen. Jansons récupère actuellement d’une récente intervention chirurgicale dont l’origine est inconnue. La direction de la phalange bavaroise a toutefois indiqué qu’il serait en mesure de tenir sa baguette pour les programmes de fin de saison en juin… Depuis plusieurs années, Mariss Jansons souffre depuis des années de problèmes au cœur, ayant même fait une crise cardiaque en 1997 en plein milieu d’un concert qu’il dirigeait.


**********




Opéra de Marseille : attention travaux !

L'Opéra de Marseille va faire l'objet d'importants travaux à partir de 2014, les représentations devant alors se tenir hors les murs, a annoncé la direction de l'institution. Selon l’AFP, une première phase de travaux doit concerner façades et grilles pour un montant voté par le conseil municipal de 2,9 millions d'euros. Mais la majeure partie de la rénovation, à savoir le toit et l'intérieur, sera engagée à partir de 2014 pour une durée en cours d'évaluation, période durant laquelle l'opéra fermera ses portes et les représentations seront données au Silo, dans une salle de spectacles en cours d'installation sur le front de mer marseillais… Pour la saison 2010-2011, l'Opéra de Marseille devrait produire le Cid pour quatre représentations en juin 2011 avec Roberto Alagna dans le rôle de Rodrigue, et Charles Roubaud à la mise en scène. « La représentation devrait se faire à guichets fermés », a promis le directeur artistique de la maison, Maurice Xiberras, relevant que l'œuvre de Massenet n'avait pas été jouée depuis 1937 à l'Opéra de Marseille. Autres noms annoncés, celui de la mezzo-soprano Olga Borodina dans Samson et Dalila de Saint-Saëns. A l'affiche également, Don Giovanni de Mozart, une production de l'Opéra de Marseille mise en scène par Frédéric Bélier-Garcia, pour avril. Selon la conseillère municipale déléguée à l'opéra, la saison 2010-2011 sera dotée d'un budget artistique de quelque 12,6 M d'euros, essentiellement assuré par la municipalité. L'élue s'est dite optimiste quant à une possible part accrue de l'Etat à l'avenir, notamment après le plaidoyer auprès de Nicolas Sarkozy du maire Jean-Claude Gaudin sur les projets marseillais, dont l'opéra, à l'occasion d'une rencontre avec le président lundi. Selon l'opéra, l'établissement reçoit moins d'un demi-million d'euros de l'Etat.


**********




De l’opéra à la télé

Le président de France Télévisions Patrick de Carolis et le directeur de l'Opéra de Paris Nicolas Joel ont signé vendredi 23 avril un accord de 3 ans pour les saisons 2010-2011, 2011-2012 et 2012-2013. Cet accord, le quatrième depuis 2001, prévoit l'enregistrement annuel de six opéras et ballets, soit 18 captations ou recréations sur une période de trois ans. Ces œuvres seront diffusées sur France 2 ou France 3 et sur toute autre antenne de France Télévisions diffusant sur le territoire français (métropole, DOM-TOM, nationale et régionale). Pour la saison 2010-2011, le choix des enregistrements porte pour les opéras sur Les Noces de Figaro de Mozart, Jules César de Haendel, Francesca da Rimini de Zandonai. Concernant les ballets, il porte sur Caligula avec une chorégraphie de Nicolas Le Riche, Coppélia, chorégraphie de Patrice Bart, et Les Enfants du Paradis, chorégraphie de José Martinez.


**********




PKM : quand j’étais (pas encore) chanteur…

Pierre Kosciusko-Morizet n'a aujourd'hui pas le temps, parait-il, de s'adonner à son autre passion : la voix. Se confiant au Journal du Net, le patron de Priceminister envisage, dans 5 ou 10 ans, de se lancer dans un autre métier, celui de chanteur ! PKM, qui a déjà assuré la première partie d'un concert, est un mordu de « chansons françaises à texte ». On ne sait pas si sa sœur, secrétaire d'État à la Prospective et au Développement de l’économie numérique, envisage de jouer les choristes à ses côtés… Toujours très amusantes ces confessions de grands entrepreneurs livrant la « face cachée », toujours un peu artiste évidemment, de leur personnalité…


**********




Vous aimez QIBUZ ? Vous pouvez nous adresser vos tuyaux pas percés, informations, commentaires ! Ecrivez-nous à : qibuz@qobuz.com

 Lire aussi