Votre panier est vide

Rubriques :
News

Histoire d’ego au BSO

Par Marc Zisman |

Furieux de ne pas être en haut de l’affiche des concerts qu’il devait diriger, le chef russe Gennady Rozhdestvensky a refusé de conduire le Boston Symphony Orchestra.

On ne rigole pas avec l’ego de Gennady Rozhdestvensky… En effet, le chef russe, ancien patron du Bolchoï de 1965 à 1970, qui devait diriger le prestigieux BSO (Boston Symphony Orchestra) il y a quelques jours a renoncé à sa mission lorsqu’il a découvert la campagne marketing de la phalange américaine dans laquelle le violoncelliste Lynn Harrell, soliste pour cette série de concerts, était en haut de l’affiche !

En épluchant la brochure du BSO, Rozhdestvensky a par ailleurs découvert qu’il ne figurait guère dans les rubriques « Chefs de renom » et « Artistes qui inspirent »…

Le site du BSO s’est simplement contenté d’indiquer que Gennady Rozhdestvensky « était dans l’impossibilité de diriger l’orchestre »… Le Russe furieux âgé de 77 ans a pourtant déclaré au quotidien Boston Globe qu’il était « tout à fait prêt à diriger ces concerts. Et comment ! »

C’est finalement Julian Kuerti, chef assistant de l’orchestre bostonien, qui a remplacé au pied levé son homologue moscovite…

Le site officiel du Boston Symphony Orchestra

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article