Votre panier est vide

Rubriques :
News

Aix subit la crise

Par Marc Zisman |

Quatre opéras au lieu de cinq pour cause de crise : le prochain Festival d'Aix-en-Provence accueillera entre autres Simon Rattle, Marc Minkowski, René Jacobs et Alain Altinoglu.

La 61ème édition du Festival d'Aix-en-Provence qui se tiendra du 3 au 31 juillet comportera quatre productions lyriques et non cinq comme prévu, conséquence de la crise économique.

Selon l’AFP, la manifestation s'ouvrira avec Le Crépuscule des dieux, quatrième et dernier volet du prestigieux et coûteux Ring de Wagner entrepris en 2006 par l'Orchestre Philharmonique de Berlin, son chef britannique Simon Rattle et le metteur en scène français Stéphane Braunschweig.

Directeur du Théâtre National de l'Odéon et metteur en scène très recherché à l'opéra, Olivier Py réglera un nouvel Idoménée de Mozart placé sous la direction musicale de Marc Minkowski, à la tête de ses Musiciens du Louvre-Grenoble.

Valeur montante de la direction d'orchestre en France, Alain Altinoglu conduira Orphée aux enfers d'Offenbach dans une mise en scène d’Yves Beaunesne, une nouvelle production de l'Académie européenne de musique, pépinière de jeunes chanteurs du festival.

Enfin, le festival accueillera une Flûte enchantée de Mozart venue de La Monnaie de Bruxelles et remontée par le metteur en scène-plasticien sud-africain William Kentridge et le chef d'orchestre belge René Jacobs.

Sous le titre Héroïnes, une production devait réunir La Lucrezia de Haendel, Ariane à Naxos de Haydn et une création du compositeur italien Luca Francesconi autour de la mezzo tchèque Magdalena Kozena. Mais ce spectacle, qui devait être mis en scène par l'Irlandaise Fiona Shaw et dirigé en fosse par Louis Langrée, a été reporté à une édition ultérieure.

« Les conséquences de la crise économique mondiale nous ont obligés de revoir nos projets à la baisse et d'être prudent. Le Festival d'Aix, avec son taux d'autofinancement élevé (65%), est fragile dans cette situation », a déclaré à la presse le directeur général de la manifestation, le Belge Bernard Foccroulle.

Le Festival d'Aix-en-Provence est la plus importante manifestation du spectacle vivant en France par son budget (19,2 millions d'euros hors taxes), qui est en 2009 « moins élevé » que les années précédentes, a indiqué le président du conseil d'administration du festival, Bruno Roger.

Le site officiel de Festival d'Aix-en-Provence

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article