La révélation Daniel Gardiole

Un récital parisien à l’Européen le 5 juin pour Daniel Gardiole, prometteur jeune pianiste originaire de la Cité des 4000 à La Courneuve, qui rendra hommage à Paul Loyonnet au centre de son premier album.

Par Max Dembo | Concerts, festivals et tournées | 15 mai 2012
Réagir
Qobuz

Mardi 5 juin, Daniel Gardiole est en concert au théâtre L'Européen à Paris. Un récital donné à l’occasion de la sortie de l'album L'Aube des siècles, hommage à Paul Loyonnet. Loyonnet est d’ailleurs né et a habité en face de L'Européen. Le jeune Daniel Gardiole interprètera le 5 juin, sur un piano de concert Stephen Paulello, Aube sonate d'été de Lucien Durosoir et Klavierstücke opus 118 de Johannes Brahms.

Cette Aube des siècles est le premier album de Gardiole qui en a conçu le programme en hommage à Paul Loyonnet, pianiste virtuose né en 1889, en se confrontant à des œuvres dont la création lui est attribuée. Les Six vues du Fouzy Yama de Bernard van den Sigtenhorst-Meyer ont été jouées, salle Érard le 29 novembre 1923 au bénéfice des victimes du terrible tremblement de terre de la même année au Japon. Aube Sonate d’été de Lucien Durosoir, violoniste virtuose avec qui Loyonnet a tourné en duo, a été composée en miroir du poème, L’Aube de Rimbaud, et a été interprétée dans des cercles privés par Loyonnet et Jean Doyen. Enfin, Les Histoires… de Jacques Ibert ont été données en première audition le 12 octobre 1923, salle Érard, puis reprises régulièrement par Paul Loyonnet dans ses concerts.

Daniel Gardiole a grandi dans la Cité des 4000, à La Courneuve. À huit ans, comme ses grandes sœurs, il veut jouer du piano et son père l’inscrit au conservatoire. La musique classique l’a définitivement « attrapé » et il s’est orienté vers des études musicales avec un baccalauréat « techniques de la musique et de la danse », puis un diplôme d’étude musicale au Conservatoire à Rayonnement Régional d’Aubervilliers-La Courneuve dans la classe de Jasmina Kulaglich avec plusieurs premiers prix : piano – premier nommé avec félicitations du jury, musique de chambre, formation musicale, déchiffrage. Il étudie auprès d’Hortense Cartier-Bresson, Laurent Cabasso et bénéficie des conseils de Jacques Rouvier, Rena Shereshevskaya, Philippe Bianconi, Gérard Fallour, Pierre Giraud et Frédéric Aguessy.

Gardiole se perfectionne à l’École Normale de Musique de Paris Alfred Cortot dans la classe de Marian Rybicki où il obtient le diplôme supérieur d’enseignement « premier nommé à l’unanimité ». Il poursuit sa scolarité supérieure (DNSPM) au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris dans la classe de Billy Eidi. En 2006, il est sélectionné par le Le Monde.fr pour représenter les jeunes artistes de banlieue et a été lauréat en 2007 du Royaume de la musique, Fondation de l’Académie des beaux-arts. A noter enfin qu’à 19h, ce récital du 5 juin sera précédé d’une conférence-débat avec Stéphen Paullelo sur l’évolution de la facture de piano.

Le site de L’Européen

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters