Votre panier est vide

Rubriques :
Chers disparus

Paul Motian est mort

Par Marc Zisman |

Le grand batteur de jazz Paul Motian s’est éteint à l’âge de 80 ans.

Paul Motian est décédé le 22 novembre. Le grand batteur de jazz qui accompagna les plus grands, de Bill Evans à Keith Jarrett, a été emporté par un cancer à l’âge de 80 ans. Avec lui, la batterie sortait enfin de son rôle de simple rythmique pour s’aventurer vers des teintes autres, des sonorités colorées…

Né le 25 mars 1931 à Philadelphie, Paul Motian commence par étudier la guitare. Vers douze ans, il s’attaque à la batterie. Il devient musicien professionnel vers 1954, ayant même l’occasion d’accompagner Thelonious Monk. C’est évidemment aux côtés de Bill Evans que son talent explose réellement. Avec le contrebassiste Scott LaFaro (remplacé après sa mort par Chuck Israels), le trio du pianiste écrit, entre 1959 et 1964, de nouvelles tables de la loi du trio piano/basse/batterie.

Avec Paul Bley entre 1963 et 1964 et Keith Jarrett entre 1967 et 1976, Motian consolide son jeu. Deux légendes qui viennent étoffer le curriculum-vitae du batteur ayant épaulé des musiciens aussi divers que Lennie Tristano, Warne Marsh, Joe Castro, Arlo Guthrie, Carla Bley, Charlie Haden ou bien encore Don Cherry.

Toujours attiré par les échanges et les nouvelles rencontres, Paul Motian croise le fer avec Marilyn Crispell, Bill Frisell, Joe Lovano, Lee Konitz, Wolfgang Muthspiel, Bill McHenry, Stephane Oliva, Frank Kimbrough et quelques autres. Compositeur trop souvent sous-estimé et leader inspiré laissant toujours de grands espaces à ses complices, Motian a signé de nombreux albums sous son nom pour Soul Note Records, JMT Records, Winter & Winter et ECM. Si les pianistes furent ses partenaires les plus inspirants et inspirés, il jouait également avec des guitaristes, son association avec Bill Frisell ayant été dans ce domaine la plus fascinante.