Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Les sœurs Bizjak à Cortot

Le 18 novembre, Lidija et Sanja Bizjak joueront Schumann, Chopin et Liszt à Paris, salle Cortot.

Par Marc Zisman | Sur Scène | 16 novembre 2009
Réagir
Qobuz

Mercredi 18 novembre, Lidija et Sanja Bizjak se produiront à Paris, Salle Cortot, pour un concert de pièces signées Robert Schumann (Images d'Orient op. 66, Andante et variations pour deux pianos, deux violoncelles et cor), Frédéric Chopin (Rondo op. 73, Variations sur un thème de Moore) et Franz Liszt (Réminiscences de Don Juan). A noter que ce concert sera le second de la Saga Passionata.

Originaires de Belgrade, Lidija et Sanja Bizjak sont toutes deux formées par Zlata Males, avant d’entrer, à quelques années d’écart, au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Jacques Rouvier. Depuis 2002, date de création de leur duo lors d’un concert à la Philharmonie de Belgrade, elles se produisent avec l’Orchestre du Capitole de Toulouse, le Sinfonia Varsovia, Britten sinfonia, l'Orchestre de Picardie ; à Radio France, à la Cité de la musique, au Musée d’Orsay, à la Salle Gaveau, au Théâtre Mogador et sont invitées au Festival de La Roque d’Anthéron, au Royal Albert Hall de Londres dans le cadre des BBC Proms 2009, à la Folle Journée de Nantes et de Tokyo, à Dijon, Nohant, Sully, Auvers-sur-Oise, au Festival Lisztomania à Châteauroux, au Festival international de musique de Belgrade – BEMUS – à travers l’Europe et au Japon.

Le Duo Bizjak est lauréat du Concours « Avant-Scènes 2004 » au CNSMD de Paris, soutenu par Mécénat Musical Société Générale et remporte en 2005, deux prix spéciaux au Concours International de Musique de l’ARD Munich. Leurs enregistrements pour France Musique, France 3, BBC 3 et la Radiotélévision serbe reçoivent de très bons échos dans la presse. Il enregistre deux disques pour le programme « Déclic » initié par Culturesfrance en partenariat avec Radio France et soutenu par Mécénat Musical Société Générale et pour la collection «Jeunes Solistes» du CNSMD de Paris réalisée grâce à la Fondation Meyer pour le développement culturel et artistique.

Née en 1976, Lidija Bizjak obtient en 1998 les Premiers Prix de piano et de musique de chambre – classe de Maurice Bourgue – au CNSMD de Paris et poursuit un cycle de perfectionnement dans les deux disciplines. Elle travaille parallèlement avec Ferenc Rados, Murray Perahia, Léon Fleisher, Arie Vardi. Lauréate du Concours International de Dublin en 2000, elle participe avec l’hautboïste Alexeï Ogrintchouk à la tournée « Rising stars » 2000/2001 et joue sur les scènes prestigieuses telles que le Carnegie Hall de New-York, le Wigmore Hall de Londres, le Musikverein de Vienne, le Concertgebouw d’Amsterdam, la Cité de la musique à Paris et le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. En 2001, elle est lauréate de la Fondation Natexis.

Elle est invitée aux Festivals de La Roque d’Anthéron, Lockenhaus, Juventus à Cambrai, Martinù à Prague, Open Chamber Music à Prussia Cove, St Magnus en Ecosse, Charlottesville aux USA, au Midem-Classic à Cannes, à Athènes, Cologne et Birmingham et joue avec l’Orchestre de Picardie, le RTE-Irlande, la Philharmonie de Belgrade… en France, à travers l’Europe, en Amérique du Nord et au Japon. Elle enregistre pour ARTE, Mezzo, France 3, RTE-Irlande, la Radiotélévision serbe, France Musique, Radio Classique, Radio Prague, SWR Stuttgart… Son premier disque dédié aux sonates de Schubert et Schumann, paru en 2006 chez Lyrinx, a été salué par la critique et récompensé d’un Diapason d’or « découverte ».

De son côté, Sanja Bizjak est née en 1988. À douze ans, elle est admise au CNSMD de Paris, où elle obtient, en 2004, les Premiers Prix de piano et musique de chambre à l’unanimité et devient lauréate de la Fondation Natexis. Depuis, elle poursuit ses études auprès d’Alexander Satz à Graz et Elisso Virsaladze à Munich. En 2003, elle est lauréate du Concours Vladimir Horowitz de Kiev. Soliste précoce, elle enregistre pour la radio et la télévision et joue avec l’Orchestre d’Avignon, les Philharmonies d’Essen et de Belgrade, l’Orchestre Symphonique d’Ukraine. Elle se produit au Festival de La Roque d’Anthéron, à La Folle Journée de Nantes, à Aix-en-Provence, dans les salles prestigieuses comme le Théâtre des Champs-Élysées ou l’Auditorium du Louvre… en Amérique du Nord, au Brésil et au Japon.

Le site officiel de la salle Cortot

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters