Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Banc d'essai : lecteur réseau NAD C446

Avec le lecteur réseau C446, NAD rejoint le club encore assez fermé des fabricants de matériels Hi-Fi qui ont compris que ce créneau ouvrait de nouvelles perspectives à un marché en stagnation, si ce n'est en récession. Cependant, suffit-il d'avoir fait ses preuves dans la Hi-Fi traditionnelle pour se positionner efficacement sur un marché émergent très imprégné d'informatique ?

Par Philippe Daussin | Bancs d'essai | 1 janvier 2012
Réagir
Qobuz

NAD (New Acoustic Dimension) est né il y a un peu plus d'une trentaine d'années de la volonté d'un groupement de revendeurs allemands de proposer un amplificateur musical à faible coût à une époque où le marché de grande diffusion était dominé par les appareils d'origine asiatique dont les caractéristiques chiffrées n'étaient pas toujours gages de musicalité, loin s'en faut.

C'est ainsi que le NAD C3020 vit le jour, premier appareil d'une longue lignée et archétype d'une nouvelle race d'amplificateurs que d'autres constructeurs allaient imiter, mais, pour un certain nombre d'entre eux, sans avoir la chance de connaître la pérennité (qui se souvient encore de Proton par exemple ?).

Depuis, NAD propose des appareils de tout type, en Hi-Fi comme en Home Cinéma, et aussi en audio, en particulier autour de l'iPod avec le Viso 1, et s'essaie aujourd'hui au lecteur réseau, un secteur en plein boum où la technicité ne se résume pas à savoir faire du beau son...

Découvrons donc ce "tuner passerelle audio" C446, comme l'appelle son importateur France Marketing, qui comporte donc également un tuner AM/FM, un tuner numérique DAB (radio numérique terrestre) et qui peut recevoir les radios Internet.

contact@francemarketing.fr


Présentation

Précurseur dans le domaine de la présentation alliant sobriété et ergonomie, NAD a perduré dans cette voie et l'esthétique de ses appareils est reconnaissable entre mille.

C’est ainsi que ce lecteur réseau est conçu dans l’esprit très traditionnel de la marque avec une façade en aluminium anodisé noir aux "douces rondeurs" s’ornant de diverses touches rondes légèrement bombées et d’un connecteur pour clef USB de part et d’autre d’un afficheur bleu central.

Tout à gauche se trouve la touche de mise en marche, ensuite deux autres touches servent à la sélection de source en avant ou en arrière, à côté desquelles prend place la touche de lecture-pause des fichiers, et ensuite une touche permettant de changer la ligne de l'afficheur qui indique, par exemple, pour les radios Internet, le type de compression et le débit, le type de musique, etc.

A la droite de l’afficheur on trouve la prise USB, une touche pour entrer dans le menu de configuration (setup), une autre pour revenir à l’étape précédente (back), et enfin une molette de navigation avec validation par pression centrale.

En face arrière se trouvent les prises d’antenne AM, FM, DAB (radio numérique terrestre encore à l’état quasi expérimental en France) et Wi-Fi, les sorties audio analogiques ainsi qu’une sortie audio numérique optique et une prise réseau Ethernet de type RJ45.

Viennent ensuite, un connecteur RS232 pour le pilotage depuis un ordinateur, trois prises jack, l’une pour connecter un dock optionnel de la marque pour iPod (NAD IPD1 ou NAD IPD2), les deux autres respectivement pour les signaux provenant d’une télécommande infrarouge et pour une tension de commande (trigger) mettant le C446 en marche depuis un autre appareil de la marque, et enfin l’embase et un interrupteur secteur.

Fabrication

La fabrication de type grand public est propre, mais nous aurions aimé trouver, sur cet appareil qui vise un public audiophile sensible à certains aspects de la conception et qui est déjà proposé à un certain tarif, une alimentation de type linéaire pour la partie analogique (les tensions symétriques de + ou – 12 V pour les amplificateurs opérationnels, en encadré sur le visuel, sont fabriquées à partir du découpage), d’autant que la place ne manquait pas, mais cela aurait nécessité l’emploi de transformateurs adaptés aux tensions des pays de destination, ce qui va à l’encontre de l’universalité des alimentations à découpage et a également un coût…

Remarquez à gauche du visuel la grosse ferrite de déparasitage sur les fils amenant le 220V (précisons, contrairement à une idée reçue, que cette ferrite ne sert pas en premier lieu à empêcher les parasites secteur de polluer l'alimentation du C446, mais surtout qu'elle bloque les bruits de découpage de l'alimentation pour que ceux-ci n'aillent pas se promener sur le réseau électrique et parasiter d'autres appareils).

L'électronique de la carte principale

- Gestion et interfaces

La gestion du C446 est assurée par un micro-contrôleur 16 bit Renesas M30281, tandis qu'un circuit Burr-Brown DIT4096, capable de traiter des fichiers jusqu'à 24 bit à 96 kHz, sert d'interface avec la prise USB de la façade.

L'interface réseau fait appel à un contrôleur MAC Ethernet Micrel KSZ8851 et la liaison RS232 recourt à un circuit MA3221.


- Conversions et filtrage

Nous nous sommes demandé un instant le pourquoi de la présence d'un convertisseur analogique numérique Burr-Brown PCM1808... Son rôle est, bien sûr, de numériser les signaux en provenance du tuner AM/FM qui sont analogiques (contrairement à ceux du tuner DAB qui sont fort probablement extraits directement sous forme numérique), et ceci afin qu'ils puissent être disponibles sur la sortie numérique optique du C446.

Cependant, nous ignorons si les signaux analogiques de ce tuner AM/FM sont directement envoyés vers les sorties audio ou si c'est leur numérisation qui sert à cette fin en étant traitée par le convertisseur numérique analogique (la présence de deux relais à double contact repos-travail aurait tendance à nous faire pencher pour la première solution, ce qui serait assez logique et aussi plus simple !).

Le convertisseur numérique analogique est issu de chez Cirrus Logic, il s'agit du modèle CS4392 à sortie différentielle en tension et intégrant un étage de filtrage pour chaque canal. La sommation et le filtrage des signaux différentiels sortant de ce convertisseur est assurée par des amplificateurs opérationnels à faible bruit NE5532, de grands classiques coutumiers de ces rôles.

Globalement, du très bon, donc.


Utilisation et écoute

Le NAD C446 étant de type UPnP (auto configuration universelle) et DLNA, il reconnaît automatiquement les réseaux, filaires et Wi-Fi et peut lire les fichiers partagés sur les appareils connectés à ce réseau (ordinateurs, serveurs NAS, Apple iOS ou téléphone Androïd).

Il dispose également de la fonctionnalité Digital Audio Renderer (DAR), ce qui permet la navigation, la création de listes de lecture et la modification de chanson de n’importe où dans votre maison au moyen de la gamme d’appareils en réseau.

Il est cependant nécessaire qu'un logiciel serveur soit installé sur les appareils pouvant être utilisés comme serveurs. Notons que le lecteur média de Windows 7 possède cette fonctionnalité, mais précisons qu'il nous a fallu lancer ce programme lors de nos tests pour avoir accès aux fichiers partagés. Nous vous invitons à lire cette page du mode d'emploi concernant ces fonctionnalités et qui indique également la marche à suivre avec d'autres appareils ou systèmes d'exploitation, car le guide de démarrage rapide est assez succinct sur ces points.

Cette souplesse d'utilisation étant acquise, nous avons quand même été surpris par le nombre assez restreint de formats lus par le C446, et même si la majorité des fichiers actuels ne dépasse pas le format 16 bit/44,1 kHz, il est clair qu'à l'avenir, et même déjà au présent avec les fichiers Qobuz Studio Masters, ceux-ci devront coexister avec des formats en audio haute définition et qu'il devient quasi impératif d'être prêt dès aujourd'hui, d'autant que les amateurs avertis en lecteurs réseau sont (à juste raison) plutôt intransigeants sur ce point.

Les indications de NAD sont par ailleurs assez vagues quant aux possibilités de lecture du C446 puisque celles-ci sont indiquées uniquement sous forme de débits (débit = nombre de bit x fréquence d'échantillonnage x 2).

Quoi qu'il en soit et malgré ces limitations, les amoureux de la marque, ainsi que d'autres amateurs, ne pourront que succomber aux charmes de la restitution sonore du C446.

Si celle-ci offre un grave plutôt rond et généreux semblant néanmoins un peu discret dans l'octave la plus basse, la finesse, la délicatesse et la suavité des registres médium et aigu ne méritent que des éloges et sont assurément à même de faire fondre en larmes le plus blasé des audiophiles !

En conclusion, bien que n'étant pas d'une rigueur exemplaire dans le grave, le message sonore délivré par le NAD C446 est d'une musicalité assez envoutante. Ses capacités en lecture de fichiers n'excédant pas le format CD peuvent néanmoins être perçues comme un handicap auquel le constructeur pourrait peut-être remédier par une mise à jour logicielle.

Face à la concurrence des petits constructeurs aux dents longues et à la pointe dans les technologies de réseau et du décodage, il va falloir se battre avec d'autres armes que son nom et sa réputation de musicalité, aussi auréolés soient-ils !


Site NAD
Site France Marketing
Manuel d'utilisation (français)


Formats audio numérique lus :

Configuration d'écoute :

- amplificateur Micromega AS-400
- enceintes Focal Electra 1027 Be
- câbles enceintes Positive Cable Phoenix

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters