Catégories :

Jean-Louis Murat : « Dans la langue française, il faut souffler de la métaphysique ou de l'étrangeté. »

Rencontre avec le chanteur bourboulien à l'occasion de la sortie de "Baby Love", un album bien groovy qui rappelle sa passion viscérale pour la soul et le funk...

Par Marc Zisman | Interview | 24 avril 2020
Réagir

La langue française n’a jamais bénéficié de la musicalité de sa consœur anglaise. Aucune importance puisque Jean-Louis Murat est toujours là pour rappeler, album après album, qu’on peut faire… autrement ? Avec Baby Love, cet éclectique mélomane, aussi fan de Tony Joe White et Earth Wind & Fire que de Robert Wyatt, Curtis Mayfield ou J.J. Cale, signe un disque plus groovy qu’à son habitude.

L’occasion de rencontrer l’auteur de Cheyenne Autumn pour évoquer justement sa passion pour la soul et le funk, ses coups de cœur du moment et surtout ce travail sur la langue, tout sauf en bois en ce qui le concerne. Une interview que Murat ponctue évidemment de coups de crocs salvateurs et jamais gratuits dans une époque où le politiquement correcte a tendance à devenir la norme…



ÉCOUTEZ BABY LOVE DE JEAN-LOUIS MURAT SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Vos lectures