Catégories :

Phantom Reactor 900 : test des mini-enceintes Devialet en stéréo

Test Devialet Phantom Reactor 900 : découvrez la paire de petites enceintes Devialet à l’aide de notre banc d'essai Qobuz réalisé par nos experts du son. Elles perpétuent le design caractéristique tout en rondeurs participant à la renommée de la marque dans un nouveau format logeable dans tous les intérieurs. Dynamique, puissance et précision sont au rendez-vous pour une très belle expérience sonore. Les Reactor 900 remplacent avantageusement une chaîne Hi-Fi classique grâce à l’intégration de toutes les fonctionnalités essentielles pour une utilisation autonome.

Par ALBAN AMOUROUX | Bancs d'essai | 9 septembre 2019
Réagir

Devialet bouscule les codes de la Hi-Fi avec des appareils aux objectifs assumés : faire partie des meilleurs au monde dans leur catégorie. La gamme Phantom comprend six modèles d’enceintes amplifiées capables de fonctionner en mono ou par paires stéréo.

La Phantom classique a été miniaturisée pour devenir la Reactor 900. Le format et l’esthétique sont reconduits dans un volume quatre fois plus petit passant de 12 à 3 litres. En embarquant un peu moins de puissance, les Reactor 900 procurent un niveau sonore moins élevé. Elles se destinent à des pièces plus modestes que les Phantom classiques.

La connectivité est reconduite à l’identique, à l’exception du multiroom, tandis que l’application mobile dédiée aux Phantom Reactor est inédite. Sur ce créneau des enceintes actives connectées haut de gamme, la concurrence est encore rare. Qui plus est dans un format aussi petit, procurant un avantage majeur aux Reactor. En voici le banc d’essai, dans leur version 900 watts en stéréo.

Caracteristiques

Prix : 2 580 €

Fonctionnalités : paire d’enceintes amplifiées connectées, DAC 192 kHz/24 bits, AirPlay, UPnP Renderer, Bluetooth (profils A2DP et AVRCP, codecs AAC et SBC), compatible Audirvana et Roon

Connectique : entrée mini-jack analogique et numérique optique

Puissance : 900 watts, 98 dB SPL, 18 Hz – 21 kHz

Réseau : Wi-fi dual-band (A/B/G/N 2,4 GHz & 5 GHz), Ethernet RJ45 Gigabit, CPL Homeplug AV2.


Design

Le design des enceintes Devialet fera date dans l’histoire de l’audio. Cette forme de boule allongée avec un léger angle sur l’avant correspond au résultat de recherches acoustiques, tout en leur donnant une esthétique immédiatement identifiable, parfaitement dans l’air du temps.

La partie avant cache un haut-parleur large bande à dôme aluminium, couvrant les fréquences médiums et aiguës, derrière une grille type moucharabieh. Le grave est dévolu à deux membranes en aluminium placées dos à dos sur les faces latérales. Il n’y a aucun évent, les Phantom fonctionnent en mode clos.

Avec un poids de 4,3 kg, la Reactor est conçue autour d’un lourd coffret fait de métal pour une inertie maximale. Cette rigidité est nécessaire afin de contenir l’énorme pression interne générée par les membranes des graves associées aux 900 watts de puissance. Ces membranes sont alors capables d’explorer les plus basses fréquences, jusqu’à 18 Hz à -6 dB et 25 Hz à -1 dB.

Connectique & Application

Les Phantom Reactor étant des enceintes connectées, il faut les relier au réseau. Ce sera la première étape pour les mettre en fonction. Ici, vous avez le choix entre le wi-fi bibande ou l’Ethernet filaire en Gigabit. En stéréo, les deux enceintes peuvent également communiquer entre elles via le courant porteur, c’est-à-dire à travers leur câble de courant. L’application mobile, nommée tout simplement Devialet, sert à l’installation et au paramétrage.

Plusieurs sources de musique sont accessibles aux Reactor. Il existe tout d’abord une entrée filaire mixte analogique et numérique optique, pour relier un téléviseur par exemple. En sans-fil, le Bluetooth est pratique pour une connexion rapide. Plus qualitatif, l’AirPlay permet aux appareils Apple de transmettre la musique vers les Reactor. Mais il est limité à la qualité CD (16/44.1). Pour passer en qualité Hi-Res 24 bits, il faudra utiliser soit la fonctionnalité UPnP, soit l’entrée optique avec un Chromecast audio ou tout autre lecteur réseau externe.

L’UPnP est la solution idéale pour profiter de Qobuz en Hi-Res avec les Devialet Reactor. L’application Devialet n’offrant pas la possibilité de sélectionner de la musique, il est nécessaire d’utiliser une application tierce telle que Bubble UPnP sur Android ou mconnect sur iOS. Ces deux applications intègrent Qobuz jusqu’en 24 bits et 192 kHz avec l’accès, entre autres, aux dernières sorties, au moteur de recherche et à vos playlists. Alternativement, les Devialet Reactor sont pleinement compatibles avec les logiciels audio Hi-Res Audirvana et Roon pour PC et Mac.

Écoute

Nous avons placé les deux Reactor 900 dans des conditions optimales : à hauteur d’oreille face au canapé, formant un triangle équilatéral avec le point d’écoute. Elles nous ont délivré une restitution dynamique, avec beaucoup d’ampleur et de présence. Sur le titre Victime des réseaux par Angèle, les graves d’une belle profondeur assoient le morceau sans venir masquer les autres registres. C’est une constante et une force des Reactor 900, bien que les 18 Hz soient à notre avis surestimés. Cela accroche un peu plus sur l’aigu et l’extrême aigu, proéminents sur les guitares de ZZ Top jouant Sharp Dressed Men. Le registre médium se retrouve alors légèrement creusé pour une écoute typée loudness néanmoins très plaisante, surtout sur les enregistrements de qualité.

La reprise de So What en live par Marcus Miller et l’Orchestre de Monte-Carlo nous gratifie d’une scène sonore large et profonde. Les différents plans sont palpables. C’est aussi le cas avec l’enregistrement plus intimiste de Jeff Goldblum et Haley Reinhart aux studios Capitol, où la voix de la chanteuse est parfaitement détourée. Les Reactor 900 savent remplir l’espace entre les enceintes d’une masse musicale, faisant disparaître le mur arrière. Elles délivrent moins d’ampleur à l’extérieur de ce cadre, leur point principal de différenciation avec des enceintes aux techniques plus classiques. Terminons avec l’excellent enregistrement de la bande originale de La La Land et le titre Herman’s Habit en particulier. Le pied de grosse caisse et les résonances de la contrebasse sont impressionnants, sans rien perdre en puissance lorsque l’on monte le volume. Nous ne connaissons aucune enceinte dans ce format capable de faire mieux.



Les +
Hyper compactes
Niveau et tenue du grave
Scène sonore solide et profonde


Les -
Aigu un peu dur sur certains morceaux
Léger manque d'ampleur sur les côtés
Services musicaux non intégrés


Conclusion

Les petites Devialet Reactor 900 nous ont laissé une excellente impression. Leurs dimensions réellement minuscules se satisferont d’à peu près n’importe quel meuble ou étagère. La mise en œuvre est simple avec une application mobile vous tenant par la main. Avec AirPlay et UPnP, vous êtes paré pour envoyer aux Reactor 900 toute la musique de votre choix, y compris Qobuz en 192 kHz/24 bits. La puissance est bien au rendez-vous pour sonoriser des pièces jusqu’à 25 ou 30 mètres carrés sans sourciller. Enfin, même si elles ne sont pas exemptes de défauts, les performances sonores seront difficiles à battre dans un format tout-en-un, prêt à l’emploi et aussi compact.

***

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

Crédit photos: © 2019 Devialet

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters