Ipar 1023A : Qobuzissime pour ce pré amplificateur dont le puissant amplificateur pour casque offre une excellente qualité sonore !

Très agréable surprise que cet amplificateur pour casque Ipar 1023A utilisant un tube dans sa partie pré amplification et dont la sophistication technique, la puissance et la qualité de la restitution sonore nous ont fait forte impression, lui valant notre récompense Qobuzissime.

Par Philippe Daussin | Bancs d'essai | 8 mars 2019
Réagir
Qobuz

D'origine chinoise, conçu et réalisé par un sous-traitant désirant s'émanciper quelque peu, le pré amplificateur Ipar 1023A disposant de quatre entrées et d'un amplificateur pour casque, s'il peut être utilisé ainsi de manière autonome, peut également fonctionner de concert avec l'amplificateur de puissance stéréo Ipar 1023B proposé par ailleurs par son constructeur.

Nous avons choisi de vous présenter cet Ipar 1023A principalement en tant qu'amplificateur pour casque et ce choix s'est révélé judicieux car nous avons été conquis par sa restitution sonore de haute volée doublée d'une puissance plutôt élevée dont on pourra bénéficier sur un gamme d'impédances allant de 16 à 600 Ω !

De plus, la technique est à la fête, avec de nombreuses alimentations linéaires régulées puisant leur courant dans un transformateur toroïdal capoté de 50VA, et faisant pour certaines usage de schémas sophistiqués.


Présentation

Le pré amplificateur et amplificateur pour casque Ipar 1023A se présente de manière avant tout fonctionnelle et aussi rationnelle pourrait-on dire. Son épaisse et solide façade en aluminium brossé anodisé naturel fait en effet 8 mm d'épaisseur. Deux boutons de volume, l'un pour le casque (à l'extérieur), l'autre pour doser les signaux du pré amplificateur, et encastrés partiellement dans la façade, encadrent la prise Jack 6,35 destinée au branchement d'un casque.


Dans la partie gauche de la façade on trouve un véritable interrupteur marche arrêt côtoyant une plaque avec le logo de la marque. Vient ensuite un bouton rond en plastique noir permettant de choisir l'une des quatre entrées rappelée par l'allumage d'une LED orange en face de son appellation, CD, DAC, PC ou Aux, ces noms étant arbitraires, car toutes ces entrées sont de type linéaire, plus communément nommées entrées auxiliaires. La LED rouge témoin de fonctionnement prend place au dessus de ces quatre LED.

La connectique arrière, qu'il ne paraît pas nécessaire de détailler.


Réalisation

La construction de l'amplificateur pour casque Ipar 1023A est solide et sérieuse (on passera sur le cintrage du circuit monté en façade visiblement pas raccord avec celle-ci...) et fait appel à un châssis en tôles d'acier épaisses offrant une très bonne rigidité.


Le transformateur d'alimentation utilisé est un modèle toroïdal à enroulements multiples monté sous un capot métallique assurant sa protection et confinant d'autre part le faible rayonnant de ce genre de transformateur. Le raccordement des enroulements à la carte électronique se fait par des cosses, ce qui facilite une éventuelle intervention de maintenance et offre par ailleurs une meilleure fiabilité que la soudure de fils à même le circuit, ceux-ci pouvant s'effilocher lors de manipulations, avec risque de rupture.

La place est assez comptée à l'intérieur du boîtier puisque le circuit a dû adopter une forme spéciale lui permettant de loger tous les composants devant s'y trouver pour assurer leurs rôles.


Parmi ce rôles, commençons par celui de l'alimentation, ou plutôt des alimentations, et plus particulièrement les tensions dédiées à la partie pré amplification. Ces alimentations sont créées à partir de deux enroulements séparés du transformateur dont les tensions alternatives de 30V sont redressées par deux ponts de diodes intégrés indépendants, filtrées par deux condensateurs électrochimiques de 1000μF/50V, puis stabilisées à ±30V par des régulateurs ajustables de types LM317 et LM337, montés sur refroidisseur, ceci afin d'alimenter la partie tube.


Ces tensions de ±30V sont ensuite abaissées à ±15V par des régulateurs 78M15 et 79M15 pour les transistors et amplificateurs opérationnels également utilisés dans la partie pré amplification et qui ne supportent pas des tensions élevées comme celles du tube.

Deux autres enroulements de 18V servent à fabriquer les alimentations destinées à l’amplificateur pour casque. Comme précédemment, chacune des tensions alternatives est redressée par son propre pont de diodes intégré et le filtrage après redressement est assuré par deux groupes de deux condensateurs électrochimiques de 2200μF/35V.

Un autre enroulement du transformateur, associé à son pont de diodes et à un condensateur électrochimique de 1800μF/35V sert à la fabrication d'une tension continue de +6,3V à partir d'un régulateur 7805, monté sur un refroidisseur et dont la broche de masse est décalée du 0V par deux diodes, soit environ 1,2V à 1,3V, et destinée aux relais, aux circuits logiques et aux LED montés sur le circuit en façade où cette tension est abaissée à +5V par un 78M05 avant d'alimenter ces circuits qui sont un CD4017, un compteur commandé par le sélecteur d'entrée et pilotant un ULN2803, un réseau de transistors à fort gain en courant (appelés darlington), commandant les relais situés près des prises Cinch.

Prises et relais que l'on peut voir sur le visuel ci-dessous où l'on découvre la partie pré amplificateur avec son tube General Electric GE5687. Sous celui-ci se cache un double amplificateur opérationnel Burr-Brown OPA2604 dont la particularité est d'utiliser, hormis pour les étages de sortie qui sont en technologie bipolaire, uniquement des transistors à effet de champ dont le mode de fonctionnement est proche de celui des tubes.


Quatre transistors à effet de champ, deux 2SJ103 et deux 2SK246, des modèles réputés pour l'audio sont également utilisés dans ce pré amplificateur, et les liaisons entre étages se font au travers de condensateurs de type Roederstein Ero à couches polyester.

On peut voir, auprès des prises Cinch de sortie (en haut à droite), un amplificateur opérationnel double NE5532 dont le rôle nous a intrigués car il ne nous semblait pas être situé sur quelque trajet de signal que ce soit.

Après avoir remarqué à l'ohm-mètre que les masses des régulateurs 78M15 et 79M15 (U301 et U304) n'étaient pas reliées entre elles pas plus qu'à la masse des signaux et regardé de plus près l'environnement de ce NE5532, nous pensons qu'il s'agit d'un système de contrôle (une sorte de tracking) faisant en sorte de maintenir les deux alimentations symétriques produites par les 78M15 et 78M15 à ±15V précisément, afin que les points de polarisation du pré amplificateur restent stables.

De la sophistication, cela ne fait aucun doute, et que l'on retrouve dans l'amplificateur pour casque qui utilise ses propres alimentations indépendantes qui reprennent une structure analogue. En effet on trouve également deux alimentations symétriques réalisées à partir d'un couple de régulateurs ajustables LM317 et LM337 suivis par un 78M15 et un 79M15 contrôlés par un montage identique à celui décrit plus avant et utilisant également un amplificateur opérationnel double NE5532.


Quant à la partie amplification pour le casque en elle-même, elle utilise un double amplificateur opérationnel Burr-Brown OPA2604 (comme au niveau du tube) pour fournir du gain en tension aux signaux (avec possibilité de changer celui-ci en commutant les résistances de contre-réaction avec des dip-switch), tandis que l'amplification en courant est assurée par des transistors à faible bruit BC550/BC560 associés à des transistors moyenne puissance BD139/BD140 en technologie épitaxiale réputée pour ses qualités en audio.

Le contrôle des alimentations permet ici au constructeur de s'affranchir de condensateurs électrochimiques de liaison avec le casque, supprimant ainsi toute source potentielle de coloration et de limitation de bande passante dans le grave, voire de différence de déphasage due aux tolérances larges que présente ce type de condensateur.

Ecoute

Nos écoutes ont été faites en grande partie depuis la sortie casque en utilisant notre Hifiman Sundara tandis que la source était un DAC Leaf Audio équipé d'une puce de conversion numérique analogique PCM5102 reliée directement aux sorties audio tel que préconisé par Burr-Brown. La source de fichiers était l'application Qobuz sur PC en mode ASIO.

Non seulement il en a sous le capot cet amplificateur Ipar 1023A mais il se révèle par ailleurs extrêmement agréable à écouter en nous restituant les Carmina Burana de Carl Orff par le London Philharmonic Choir et le London Philharmonic Orchestra dirigé par Hans Graf (version Hi-Res 24 bits à 44,1 kHz) dans toute leur richesse. Rien ne manque à l'appel et la puissance disponible permet sans peine d'écouter à fort volume, ou du moins à celui que l'on estime être le bon pour déguster pleinement cette œuvre à l'effectif orchestral et choral appelant par nature du niveau sonore.

Et cet appareil nous en donne largement pour notre argent en offrant une restitution sonore dense mais sans confusion, même à des niveaux pas toujours raisonnables pour les oreilles où aucune tendance à la saturation se manifeste, un amplificateur pour casque avec lequel s'éclater n'est pas un vain mot, mais il faut savoir raison garder ! Et tout cela avec une qualité musicale de premier ordre où orchestre, chœurs et solistes bénéficient d'un excellent traitement tant du point de vue du respect des timbres, de leur grande variété que de la subtilité de leur interprétation avec un très bon suivi des écarts de niveau restitués avec vivacité et une sensation globale d'espace plus que bonne.

Ces excellentes impressions sont tout aussi patentes à l'écoute des Vespri per l'Assunzione di Maria Vergine de Vivaldi par Rinaldo Alessandrini dirigeant le Concerto Italiano, qui présentent un peu plus de matière qu'à l'accoutumée, on se sent plus à la place du chef qu'au sein du public, et, là encore, on se régale les oreilles des timbres de l'orchestre, de la vivacité des attaques des cordes, de la rutilance des cuivres, du phrasé des solistes et de la beauté des chœurs. On fusionnerait presque avec cette musique si bien servie par cet amplificateur Ipar 1023A.

Grand moment de plaisir musical également à l'écoute du titre Ô combien célèbre sur les platines ou encore dématérialisé, et depuis peu sur les écrans, Bohemian Rhapsody de l'album The Platinum Collection de Queen. On plonge littéralement dans la musique du groupe mythique dont le rythme, les sonorités (ah, ces accords de guitare dissonants !) et les envolées typiques, sans oublier la voie inimitable du grand Freddie, respirent comme s'ils étaient présents !

Comme souvent dans nos bancs d'essai, nous terminerons, ou presque, en évaluant la restitution du registre grave en écoutant les titres North Star et Silent Space de l'album Tale Of Us. Rien à redire, l'amplificateur pour casque du Ipar 1023A envoie les décibels et tient très bien ce registre dans lequel il semble (comme pour le reste d'ailleurs) inépuisable, et ceci avec une grande propreté qui laisse parfaitement s'exprimer les autres composantes musicales et permet aussi une écoute à fort niveau qui ne fait pas crier grâce aux tympans ! Mais n'en abusons pas !

Pour (véritablement) terminer, quelques mots sur la sortie pré amplifiée dont les performances sonores nous ont semblé un cran en dessous de la sortie casque, avec une tendance à la brillance, et sur lesquelles nous ne nous étendrons pas.

En conclusion, nous décernons notre récompense Qobusissime à ce pré amplificateur avec amplificateur pour casque Ipar 1023A pour sa puissance élevée sur sa sortie casque dont les qualités sonores sont de premier ordre.

Caractéristiques
Contact


Nos remerciements à Audiophonics pour le prêt du Ipar 1023A.

***

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !
www.facebook.com/qobuz

Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com

Pour toute question ou remarque à la Rédaction sur cet article, contactez-nous directement, en ajoutant son URL si possible, à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters