Votre panier est vide

Rubriques :
Tutorials

Bluetooth aptX HD et LDAC : qu'est-ce que le Bluetooth haute définition ?

Par Alban Amouroux |

Écouter la musique sans fil repose le plus souvent sur le Bluetooth. Il permet à un smartphone de communiquer avec un casque ou une petite enceinte portable le plus simplement du monde. En contrepartie, cette facilité d’usage a un impact négatif sur la qualité audio. Les fabricants de puces se sont donc attelés à ce problème en améliorant le Bluetooth pour lui ouvrir les portes de la haute définition. Deux solutions concurrentes et non compatibles permettent d’atteindre cet objectif : l’aptX HD et le LDAC. Découvrons comment elles fonctionnent, leurs différences avec le Bluetooth classique et quels produits permettent d’en profiter.

Petit historique du Bluetooth pour la musique

L’usage initial du Bluetooth concernait la téléphonie et les différents kits et oreillettes associés afin de pouvoir passer ses appels les mains libres. Son faible débit et une distance très limitée entre émetteur et récepteur ont permis de l’appliquer à d’autres domaines comme les claviers/souris et les manettes de jeu. Puisque le Bluetooth est capable de faire passer la voix, pourquoi ne pas l’utiliser aussi pour la musique ? L’évolution du Bluetooth dans ses versions successives a rendu l’écoute de la musique possible en termes de débit, de distance, de latence, etc.. Il s’adresse désormais aux casques, chaînes Hi-Fi, home cinéma, barres de son…

Les deux premiers codecs audio appliqués au Bluetooth ont été le SBC et l’AAC. Assez semblables en termes de qualité, ils proposent une écoute équivalente au MP3 compressé avec perte. Elle est acceptable mais éloignée d’une écoute haute-fidélité, et encore plus de la Hi-Res.

Le Bluetooth audio est une technologie encore jeune puisque le premier casque Bluetooth est sorti en 2004. Quant aux intra-auriculaires True Wireless, c’est-à-dire deux mini-écouteurs Bluetooth insérés dans les oreilles, ils sont apparus en 2015. Le besoin d’une amélioration de la qualité audio proposée par le Bluetooth s’est vite imposé.

Deux sociétés ont décidé de travailler sur ce sujet : Qualcomm et Sony. Elles se sont investies pour aller plus loin que la simple amélioration des codecs équivalents à la qualité MP3. Ces deux spécialistes du traitement audio ont inventé le Bluetooth haute définition capable de dépasser la qualité CD malgré les fortes contraintes inhérentes à cette technologie sans fil de faible débit à très courte distance.

Qu’est-ce que la norme aptX ?

aptX signifie Audio Processing Technology. Développé pour des besoins professionnels à la fin des années 80, ce codec audio a fini par être intégré au Bluetooth. Les premiers casques Bluetooth aptX sont sortis à partir de 2009. Désireuse d’aller plus loin, la société Qualcomm a créé l’aptX HD en 2016 pour proposer la qualité Hi-Res. Par la suite, d’autres déclinaisons sont apparues : l’aptX Adaptive pour moduler le débit selon la source et l’aptX LL pour réduire la latence inhérente à la technologie Bluetooth.

Mais en réalité, le Bluetooth aptX HD, pour High Definition, arrive à ses fins en trompant notre oreille. Car le Bluetooth ne permet toujours pas de faire transiter de la vraie Hi-Res naturellement. Le débit n’étant pas suffisant, l’objectif de l’aptX HD est de supporter la Hi-Res en 48 kHz/24 bits tout en le compressant de façon intelligente. Cette compression d’un ratio de 1:4 est destructrice. Il manque des informations que le codec tentera de camoufler le plus intelligemment possible.

Qu’est-ce que la norme LDAC ?

Le LDAC de Sony signifie Lossless Digital Audio Codec. Sorti en 2015, uniquement sur des produits Sony au départ, le LDAC venait concurrencer l’aptX avant même que sa version HD ne soit dévoilée. Comme son nom l’indique, son objectif est de proposer un codec audio Bluetooth compressé sans perte. La différence est donc de taille avec son concurrent direct. Cependant, la réalité est légèrement différente.

Le débit du Bluetooth est toujours limité pour la partie audio. Sony maximise son utilisation en montant à 990 kbps, presque trois fois mieux que l’aptX et deux fois mieux que l’aptX HD. Pour cela, il faut que la liaison entre l’émetteur et le récepteur soit parfaite, sinon, le débit est revu à la baisse automatiquement. Même dans le cas où celui-ci serait maximal, la Hi-Res censée être délivrée est affublée de compression destructrice. Cependant, Sony ne l’applique pas dans les fréquences les plus audibles, seulement dans les fréquences hautes et à l’amplitude faible. Le LDAC est donc un mélange de compression sans perte et avec perte.

Quel Bluetooth choisir : aptX ou LDAC ?

Tout d’abord, rares sont les casques à intégrer la compatibilité avec les deux codecs. Il faut également savoir que les modèles d’intra-auriculaires capables de supporter l’aptX HD ou le LDAC se comptent sur les doigts d’une main à ce jour. Du côté des smartphones, tous les Android des dernières générations supportent l’ensemble des codecs. Mais du côté Apple, l’iPhone n’est pas l’ami des audiophiles car il ne connaît pas la Hi-Res et reste bloqué sur le codec basique AAC.

Si votre matériel vous laisse le choix entre aptX HD et LDAC, le second est logiquement préférable quand le débit maximal peut être assuré. Comparé au débit minimal du LDAC, l’aptX HD est qualitativement supérieur. Et comble de la complexité, les smartphones n’indiquent pas le débit en temps réel du LDAC pour savoir si l’on profite pleinement de ses possibilités ou pas. Si vous avez une oreille experte, peut-être pourrez-vous le déceler !

Du côté de la latence, le tableau ci-dessous indique le temps minimal et non un temps absolu. Il varie énormément selon les appareils : d’un smartphone à un autre il peut doubler. Si ce point est primordial, alors sélectionnez l’aptX Low Latency et faites une croix sur le Bluetooth haute résolution.



QualitéDébitRatio de compressionAvec (lossy) ou sans perte (lossless)Latence
aptX48 kHz/16-bit384 kbps1:4Lossy120 ms
aptX HD48 kHz/24-bit576 kbps1:4Lossy150 ms
LDAC96 kHz/32-bit303 à 990 kbpsVariableLossless (CD) Lossy (Hi-Res)180 ms



Les meilleurs casques Bluetooth aptX

Shure AONIC 50 – 299 €

Venu de l’audio professionnel, Shure s’est rapidement fait un nom dans les casques grand public avec l’AONIC 50. Ce casque avec réduction de bruit active bénéficie d’une grande qualité sonore doublée d’une construction solide.

Beyerdynamic Amiron Wireless – 549 €

L’Amiron Wireless est une déclinaison Bluetooth du casque filaire Amiron Home. Il en reprend le confort exemplaire en ajoutant l’adaptation du son à votre oreille via une app dédiée. On retrouve le son cristallin qui fait le succès des casques de la marque.

Hifiman Ananda BT – 899 €

Les casques planar magnetic dédiés habituellement à un usage sédentaire ont aussi droit à leur version Bluetooth. C’est le cas du Hifiman Ananda BT. Il concurrence sans problème les modèles filaires, avec la liberté en plus et toujours la large bande passante propre à cette technologie de transducteur.

Les meilleurs casques Bluetooth LDAC

Audio-Technica ATH-M50xBT2 – 199 €

Ce casque Audio-Technica est devenu une référence quasiment universelle. Déclinaison d’un casque largement répandu dans les studios d’enregistrement, il en reprend les caractéristiques sonores en ajoutant le côté pratique et l’une des autonomies les plus importantes dans le domaine des casques Bluetooth.

Technics EAH-A800 – 349 €

Technics revient en force sur le marché des casques avec des intra-auriculaires et ce casque Bluetooth premium compatible LDAC. La conception acoustique est particulièrement soignée pour un casque nomade et l’autonomie est gigantesque.

Sony WH-1000XM4 – 349 €

Sony continue d’être vu comme la référence du casque Bluetooth avec le 1000XM4. Et à raison car ce modèle intègre le meilleur en termes de réduction de bruit, d’ergonomie et de qualité sonore. Sony oblige, c’est une véritable vitrine pour le codec LDAC.

[https://www.qobuz.com/fr-fr/info/-MAGAZINE-HIFI297]