Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Enceinte Bluetooth aptX Jewelsound : the french luxury touch !

Avec cette sympathique petite enceinte colonne Jewelsound, vous pourrez allier le plaisir d'écouter de la musique à celui d'avoir un objet à la finition originale et personnalisable, et même vous adonner au karaoké. Et de plus, malgré son nom très british, cette enceinte est de conception et de réalisation françaises.

Par Philippe Daussin | Bancs d'essai | 21 août 2014
Réagir
Qobuz

Le luxe français dans le domaine de la maroquinerie et de l'habillement est internationalement apprécié, aussi gainer une enceinte à la manière d'un sac de luxe ou l'habiller de motifs fashion est-il un moyen d'imprimer une "french touch" à cet élément de la chaîne haute fidélité qui ose assez souvent des formes originales mais dont les finitions restent malgré tout relativement traditionnelles.

Les enceintes de la nouvelle marque française Jewelsound se veulent dans cet esprit de "bijou sonore" et réalisent le mariage entre la tradition de l'artisanat et les technologies du son les plus modernes, comme la transmission Bluetooth aptX dont elles sont équipées.

Ces enceintes qui sont conçues et fabriquées en France, en grande partie dans la région de Lille, sont avant tout destinées à être d'une utilisation aisée (de type plug and play) et agréables à écouter et à vivre.


Afin de pouvoir faire face aux évolutions technologiques, les concepteurs de ces enceintes ont intégré le récepteur Bluetooth aptX dans un petit boîtier séparé autonome disposant de sorties analogiques et numériques, les enceintes disposant pour leur part de l'électronique d'amplification permettant le branchement d'un microphone pouvant être mixé avec le signal musical, donnant ainsi la possibilité de s'adonner à des soirées karaoké.

Nous vous proposons maintenant de faire le tour de l'enceinte Jewelsound.

Présentation

L'enceinte Jewelsound a opté pour un coffret colonne de taille moyenne, un format assez courant qui ne pose pas de problème d'intégration domestique, et qui repose sur un large et épais socle lui assurant une bonne stabilité.


La partie supérieure de l'enceinte et le socle sont revêtus d'une peinture noir (ou gris selon les modèles) satiné de qualité tandis que le corps de l'enceinte est habillé de vinyle par un sellier en style maroquinerie (collection Club, image ci-dessus) ou de motifs fashion dans un esprit plus contemporain (collection Slimcute, image ci-dessous).


Comme on peut le voir sur les photos, les enceintes Jewelsound sont équipées de trois haut-parleurs, deux boomer-médium placés de part et d'autre d'un tweeter dans une configuration dite D'Appolito afin d'obtenir une meilleur homogénéité de la restitution dans le plan vertical qu'avec un montage classique à deux haut-parleurs.

Technique

Le coffret de l'enceinte Jewelsound est réalisé en médium de 18 mm d'épaisseur et les parois internes sont tapissées de matière amortissante.


L'évent d'accord des boomer est situé en face arrière, on positionnera donc l'enceinte à une distance plus ou moins importante du mur arrière selon ses affinités pour le grave puisque celui-ci va se voir augmenté par la présence de ce mur.

Les deux haut-parleurs destinés à la reproduction des registres grave et médium sont des modèles Monacor SPH100C de 10 cm de diamètre spécialement conçus pour une utilisation en montage D'Appolito.

Leur membrane en carbone tressé est mue par un puissant aimant en ferrite de 9 cm de diamètre et ils possèdent une fréquence de résonance basse (50 Hz) qui autorise une bonne exploration du registre grave.


Le tweeter provient également de chez Monacor. Il s'agit du DT74/8, un modèle à dôme souple de 25 mm de diamètre pourvu d'un diffuseur pour améliorer la dispersion des fréquences élevées.


Le filtre, qui utilise des éléments largement dimensionnés, est câblé "en l'air" (une attention très audiophile qui est une première sur une enceinte Bluetooth), ce qui, selon les dires du constructeur, apporte une nette amélioration sonore par rapport à l'utilisation d'un filtre câblé sur circuit imprimé.


L'électronique d'amplification prend place, classiquement, dans la partie inférieure de l'arrière de l'enceinte, et on pourra éventuellement faire fonctionner l'enceinte en mono en raccordant les deux voies.

On peut découvrir en détail la plaque technique sur la photo ci-dessous. Comme on peut le voir, l'entrée ligne gauche est doublée en symétrique tandis que l'entrée micro, exclusivement symétrique, peut être mixée avec cette entrée ligne. L'entrée gauche est dupliquée en mode symétrique pour brancher éventuellement un caisson de grave.


L'alimentation de l'électronique d'amplification est bâtie autour d'un sérieux transformateur toroïdal assisté de deux condensateurs électrochimiques de 3300 ?F/50V pour filtrer les alimentations, ce qui est confortable.


L'amplification, de type analogique, utilise des transistors 2SA1962 et 2SC5242, chacun d'eux pouvant délivrer une puissance maximale de 130W. Ils sont montés sur le châssis en aluminium encapsulant le transformateur et qui est solidarisé avec le radiateur visible en face arrière.


Les entrées et sorties différentielles utilisent des amplificateurs opérationnels à faible bruit JRC4580 du fabricant New Japan Radio Company, tandis que ceux choisis pour le mélangeur sont des JRC4558.

Le récepteur Bluetooth

Celui-ci occupe un boîtier indépendant et est alimenté par un petit bloc secteur se raccordant par une prise mini USB. Un petit interrupteur accessible depuis le fond du boîtier permet de sortir soit les signaux analogiques stéréo soit le signal numérique S/PDIF sur prises coaxiale et optique.


Le module de réception est un modèle NF2301 fabriqué par nFore Technology et utilise une puce de décodage CSR, le détenteur de la technologie aptX. On notera la présence d'un connecteur permettant de procéder à des mises à jour du micro logiciel ou firmware.


Les signaux différentiels (qui permettent une meilleure élimination d'éventuelles parasites) en provenance de ce récepteur sont ensuite transformés par un amplificateur opérationnel JRC4558 du fabricant New Japan Radio Company en signaux asymétriques référencés à la masse et sont alors disponibles sur les prises Cinch de sortie.

Utilisation et écoute

L?appairage entre l'enceinte Jewelsound et le système émetteur ne pose aucun problème et le logiciel CSR aptX que nous utilisons en conjugaison avec un dongle Bluetooth Avantree signale la compatibilité aptX par l'ouverture d'une fenêtre.


Jewelsound ne nous ayant prêté qu'une enceinte c'est donc en mono (en branchant les deux sorties du récepteur Bluetooth sur les entrées de l'enceinte) que nous avons procédé à nos tests d'écoute. Il est bien sûr possible d'utiliser deux enceintes dans une configuration stéréo en branchant la sortie droite du récepteur sur l'enceinte placée à droite et la sortie gauche sur l'enceinte placée à gauche.

Point d'effet stéréo donc, mais les résultats sonores sont satisfaisants avec une bande passant assez large avec des aigus fins et civilisés, et, à l'écoute de Crazy Little Thing Called Love de l'album The Platinum Collection nous avons été agréablement surpris par la sensation d'espace et d'aération qui se dégage de la restitution.

Quant au grave, même si la franchise des attaques ne peut rivaliser avec celle de boomers plus cossus, les basses sont bien présentes (peut-être même un peu trop à notre goût, ce qui nous a semblé un peu déséquilibrer la restitution, mais l'équipe de Jewelsound est jeune et cela est probablement un parti pris sonore). Les petits haut-parleurs de grave-médium semblent bien maîtrisés et fournissent du niveau sans problème.

C'est encore plus bluffant avec le titre Defiant Order de l'album éponyme de Birdy Nam-Nam qui est particulièrement percutant dans les basses. Avis aux amateurs.

A l'écoute de notre fidèle Fantasia on British Sea Songs de Henry Wood, les impressions initiales se confirment et force est de constater que le classique, pour lequel l'équilibre sonore est primordial, ce n'est pas la tasse de thé des Jewelsound.

On est donc passé à l'écoute d'extraits de The Wall dans sa version remasterisée 2011. Ce n'est pas le stade de France, mais ça pulse pas mal mais attention quand même de ne pas en demander de trop aux petits boomer !

Pour conclure, cette enceinte à liaison Bluetooth aptX, atypique et à la finition luxueuse et originale, offre une qualité sonore agréable mais assez typée qui la destinera plutôt aux amateurs de musiques riches dans le bas du spectre ou qui aiment écouter de la sorte et aussi s'adonner aux joies du karaoké.

Spécifications
Site Jewelsound
Contact

***


Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters