Sonos Playbar : connectée, élégante, polyvalente et évolutive vers le 5.1

Grande première pour Qobuz, nous vous proposons le test d'une barre sonore, un objet avant tout destiné à être utilisé avec un téléviseur. Mais il se trouve qu'il s'agit de la Playbar de Sonos qui permet donc d'utiliser l'application Qobuz intégrée dans tous les appareils de la marque. Donc vous pourrez apprécier la qualité Qobuz si vous achetez cette Playbar pour améliorer le son de votre téléviseur à écran plat ou vous pourrez apprécier un nouveau son pour votre téléviseur si vous choisissez cette Playbar parce qu'elle intègre l'application Qobuz !

Par Philippe Daussin | Bancs d'essai | 27 février 2014
Réagir
Qobuz

Le fabricant américain Sonos est le pionnier et le champion de la musique en réseau, et aussi le premier à avoir intégré l'application Qobuz dans ses réalisations, et, depuis quelque temps il ne cesse d'enrichir sa gamme d'appareils par des modèles particulièrement attrayants tant d'un point de vue esthétique qu'au niveau des fonctionnalités.

Nous avions ainsi testé l'enceinte Play:1 dont les bons résultats sonores, la versatilité d'utilisation et la qualité de fabrication nous avaient conduits à lui décerner notre récompense Qobuzissime.

Nous vous proposons maintenant le banc d'essai de la barre de son (ou barre sonore comme on dit également) Playbar, un système qui sera installé sous un téléviseur, à plat sur un meuble ou un support, ou directement au mur grâce à un kit de fixation.


Son design sobre et moderne usant du coloris gris anthracite (pour notre modèle de test) ou du coloris argenté pour les parties apparentes du boîtier, et du noir pour le tissu du cache haut-parleurs, rompt de manière assez radicale avec l'esthétique typée "Sonos" à laquelle de nombreux produits de la marque nous avaient habitués, et son installation dans un intérieur saura rester discrète.


Disposant bien sûr, comme tout les produits Sonos d'un accès réseau par connecteur RJ45 (double) et WiFi, la Playbar dispose également d'une entrée S/PDIF optique permettant de la raccorder à un téléviseur afin de diffuser le son de celui-ci avec une qualité sonore supérieure.

La Playbar de Sonos sait également décoder, via cette entrée optique, les formats Dolby Digital 2.0 et 5.1, mais nécessite, dans ce dernier cas, l'adjonction d'un caisson Sub et de deux enceintes arrière Play:1 ou Play:3.


Elle dispose d'un minimum de touches de commande puisque son contrôle se fait essentiellement depuis l'application Sonos. Ces touches sont situées sur le côté droit et se résument au réglage du volume sonore, à sa coupure, et une LED témoin multifonction prend place entre ces touches.


Comme nous le disons précédemment, la Playbar Sonos sait décoder le Dolby Digital 5.1 et peut donc devenir le c?ur d'une configuration surround par adjonction de deux enceintes Play:1 ou Play:3 et d'un caisson de grave SUB, ou simplement être renforcée dans le grave par celui-ci sans passer en configuration surround, tous les cas sont prévus.


Pour ce, dans le menu "paramètres" de l'application Sonos, il faut se rendre dans "paramètres de la pièce" et choisir le ou les éléments que l'on veut ajouter.



L'aspect technique de la Playbar

La Playbar intègre les voies droite et gauche ainsi qu'une voie centrale, toutes trois utilisant des haut-parleurs identiques (deux boomer-médium et un tweeter) et neuf amplificateurs numériques sont utilisés, soit un amplificateur par haut-parleur, ce qui correspond à de la multi amplification active, un must technique.


Ces haut-parleurs sont montés sur un plan incliné à 45° de façon à être dirigés de la même façon vers les auditeurs que la Playbar soit posée à même un support ou montée le long d'un mur, et un accéléromètre intégré détecte l'orientation et ajuste l'égalisation en conséquence.

De même, les tweeters des voies droite et gauche sont montés à chaque extrémité en présentant un angle de 45° avec la face avant comme avec la face latérale, favorisant ainsi une bonne restitution stéréo en ne diffusant pas dans l'axe avant de la Playbar compte tenu de la proximité des voies droite et gauche.

On notera aussi que les tweeters, des modèles à dôme métallique, sont munis d'une pièce de phase aidant à la régularisation de la diffusion des fréquences aigües.


La voie centrale utilise un montage d'Appolito où les deux boomer-médium sont placés de part et d'autre du tweeter afin de procurer une meilleur focalisation du son.

Ci-dessous, la vue explosée de la Playbar de Sonos permet de se rendre compte de la qualité de fabrication de celle-ci.


Ecoute

Utilisée seule, et depuis l'application Qobuz, la Playbar de Sonos procure de bons résultats sonores mais il est clair que la restitution manque parfois un peu de soubassement.

Quoi qu'il en soit le tube Papaoutai de l'album Racine Carrée de Stromae, de même que le fameux Get Lucky de Daft Punk tirent plutôt bien leur épingle du jeu et on pourra tout à fait se satisfaire de l'absence du caisson de grave et le message sonore délivré dans les deux cas est tout à fait convaincant.


L'ajout d'un caisson de grave Sub de la marque améliore assez nettement les choses dans les octaves les plus basses du grave, et dans la mesure où on a bien respecté la procédure de réglage, on n'a pas du tout l'impression que le Sub joue un peu tout seul de son côté de manière plus ou moins erratique, comme cela arrive parfois avec certains systèmes.


A l'écoute de la Fantasia on British Sea Songs de Henry Wood, l'apport du caisson Sub est également appréciable, plus peut-être encore qu'avec Stromae et Daft Punk, car certaines cordes graves jouant très bas restent très discrètes avec la Playbar seule, bien que celle-ci se montre convaincante sur le reste du spectre avec un bon équilibre sonore et un piqué dans l'aigu qui fait apprécier les interventions du triangle dans certaines plages de cette ?uvre, tandis que l'impression d'espace sonore se montre probante grâce à la disposition des tweeters.

L'écoute de cette même ?uvre lue via Foobar2000 en liaison S/PDIF optique (avec un convertisseur USB vers S/PDIF) nous a permis d'apprécier également les très bons résultats sonores procurés par cette entrée optique et permet d'envisager le branchement sur celle-ci d'une source audio ou audio vidéo de bonne qualité (en tenant compte du fait que la fréquence d'échantillonnage maximale supportée est 48 kHz), ou d'un ordinateur, comme nous l'avons fait.

Pour conclure, la Playbar Sonos offre des résultats sonores très satisfaisants et de bonne tenue. L'adjonction d'un caisson de grave apporte un soutien appréciable mais mais forcément indispensable, ce sera à voir en fonction des styles musicaux que l'on écoute le plus ou alors si la Playbar ne servira qu'à se substituer au système audio d'un téléviseur. Quant à la fabrication et au logiciel de contrôle, la signature Sonos est garante de qualité, avec bien sûr l'application Qobuz au bout des doigts.

Prix : moins de 700 euros

Site Sonos en français
Playbar sur site Sonos (pour les spécifications cliquer sur "Voir les spécifications produits")
Guide de démarrage rapide (Quickstart guide multilanguage)
Guide de l'utilisateur en ligne (version française)
On line user guide (english version)

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters