Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

M2Tech hiFace DAC : un Lilliputien chez les hauts bits !

Par Philippe Daussin | Bancs d'essai | 14 juin 2013
Réagir
Qobuz

En son temps, la marque italienne M2Tech avait créé la surprise en proposant un convertisseur USB-S/PDIF, le "hiFace" qui ressemblait à une grosse clef USB et se branchait donc directement sur un port USB d'ordinateur tandis qu'à l'autre extrémité on récupérait un signal S/PDIF pouvant être raccordé à un DAC ne possédant pas d'entrée USB (et à l'époque l'offre était moins pléthorique qu'aujourd'hui), mais soit une entrée coaxiale ou une entrée BNC car le hiFace était d'origine disponible avec l'un ou l'autre type de connecteur pour faire plaisir à tout le monde.

Un modèle nommé fort opportunément "hiFace 2", amélioré et disponible uniquement avec sortie sur un connecteur coaxial, vient ensuite se joindre au modèle hiFace.

Depuis peu, M2Tech propose également un DAC conçu selon le même principe, le "hiFace DAC" équipé d'une prise Jack 3,5 mm permettant de brancher un casque (impédance ? 32 ?) ou alors d'être relié à une entrée auxiliaire d'amplificateur Hi-Fi par un cordon adapté (Jack-Jack ou Jack-Cinch).

Sa couleur orange façon "gilet de travaux publics" ne sera pas forcément au goût de tout le monde, mais ses capacités de décodage sont pour le moins sidérantes : 32 bits à 384 kHz !

Le hiFace DAC travaille en mode asynchrone en USB2 et est conforme à l'USB Audio Class 2. Il ne nécessite pas de driver sous MacOS, IOS, Linux et Android. Avec les logiciels d'exploitation Windows, les drivers peuvent être téléchargés ici.

A l'intérieur

Chez Qobuz, on ne peut rien vous cacher ni nous cacher, aussi nous avons découvert à l'intérieur du hiFace DAC un processeur XMOS et ses deux quartz adaptés aux fréquences multiples de 44,1 kHz et 48 kHz (22,579 MHz et 24,576 MHz) sur la face où est également implantée la prise Jack 3,5 mm, ce circuit XMOS se chargeant entre autres de réduire le jitter à une valeur insignifiante.


Sur l'autre face, on trouve, auprès de la prise USB, une interface USB SMSC USB3318, un micro contrôleur Atmel et le circuit de conversion numérique analogique Burr-Brown (Texas Instruments) PCM5102, la bête la plus performante à l'heure actuelle avec un décodage jusqu'à 32 bits à 384 kHz et des "sorties avancées à segments de courant" permettant de se passer de filtre actif après conversion.

A l'écoute

M2Tech présente avant tout le hiFace DAC comme un convertisseur numérique analogique sur lequel peut être branché un casque, pourvu que son impédance soit supérieure ou égale à 32 ?.

Le niveau de sortie maximum étant de 2V RMS, cela correspond à une puissance de 125 mW dans un casque d'impédance 32 ? et de moins en moins en fonction de l'augmentation de l'impédance.

Le fait est qu'à l'écoute avec un casque Focal Spirit One Qobuz Edition, si le niveau est amplement suffisant pour bien entendre, les amateurs de forts niveaux sonores au casque resteront un peu sur leur faim.

Mais branché sur une chaîne Hi-Fi, le diablotin fait des prouesses et on est quand même un peu scotché par la restitution de l'allegro du Concerto pour violon en ré de Mozart, extrait de test gratuit téléchargé en 24 bits à 352,8 kHz sur le site 2L, allegro où la dynamique et la vivacité se parent d'une finesse de l'extrême aigu assez bluffante (nous l'avons comparée avec les échantillonnages de 96 kHz et 192 kHz à la restitution du jeu du violon entre 7'00 et 7'20, un court passage particulièrement bien adapté, et la différence est perceptible).

Avec d'autres morceaux, comme The Golden Age de Beck en version Studio Masters 24 bits à 88,2 kHz, extraite de l'album Sea Change, c'est excellent aussi par l'ampleur et la richesse sonore.

Si petit et si talentueux...

hiFace DAC sur site M2Tech

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters