Catégories :

Dandy Willy

Disparu il y a juste 10 ans, le classieux Willy DeVille laissera derrière lui les volutes d’un rock atypique…

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 6 août 2019
Réagir
Qobuz

Avec ses allures de gitan new-yorkais, sa fascination pour le rhythm'n'blues et ses airs de dandy ultime, Willy DeVille, qui s’est éteint, il y a 10 ans jour pour jour, le 6 août 2009, ne ressemblait à personne. Son art naquit en pleine effervescence punk mais puise sa source dans le blues, la musique du bayou et une certaine idée de la soul music également.

Cette formule inédite fera de son univers, avec son groupe Mink DeVille (Cabretta (1977), Return to Magenta (1978), Le Chat Bleu (1980) et Coup de Grâce (1981) sont de vraies merveilles!) ou en solo, une planète sonore attachante et toujours musicalement lettrée.

Lorsqu’il s’amusa à revisiter (en version mariachi !) le classique Hey Joe qu’on croyait lié ad vitam aeternam à Jimi Hendrix, Willy DeVille restait élégant et surtout unique en son genre.



En 1981 avec Mink DeVille, Love And Emotion extrait de Coup de Grâce :



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters