Votre panier est vide

Rubriques :
News

Aufgang en pleine Turbulences

Par Max Dembo |

Trio devenu duo, le groupe plastique encore plus les genres sur son 4e album...

Difficile de trouver un meilleur titre que Turbulences (avec un s !) pour évoquer le quatrième album d’Aufgang qui vient de paraître, le premier pour le label Blue Note. La première de ses turbulences, c’est un changement de casting important puisqu’Aufgang passe de trio à duo suite au départ de Francesco Tristano Schlimé, début 2014. Virtuoses aux oreilles bien ouvertes, le pianiste Rami Khalife et le batteur Aymeric Westrich n’abandonnent pas pour autant leur vision à 360° qui mêle sonorités orientales (savamment dosées sur Mizmar), urbaines, rock, classique et électro. Cet univers hybride et sophistiqué empêche un quelconque étiquetage de cette musique ovni. Certaines chansons ouvertement pop (Shaman sonne comme du Phoenix !) croisent des séquences de pur dancefloor et l’expérimental côtoie le plus mainstream. S’inspirant du disco de Larry Levan, de la poésie d’Oum Kalthoum, de la techno de Detroit et de mille autres sons, Aufgang fait de Turbulences une expérience sensorielle unique qui regarde aussi bien dans le passé que dans le futur, en se moquant des conventions et des chapelles. Après Aufgang (2009), Air On Fire (2010) et Istiklaliya (2013), voilà un nouveau choc esthétique !







Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article