Votre panier est vide

Rubriques :
News

Amy revit !

Par Marc Zisman |

Sortie en salle aujourd'hui du documentaire consacré à Amy Winehouse...

En ce mercredi 8 juillet 2015, sa résurrection se déroulera sur tous les grands écrans de France et de Navarre ! Avec la sortie en salle du documentaire Amy, la grande Amy Winehouse disparue il y a presque quatre ans déjà, le 23 juillet 2011, fait un comeback fracassant. Réalisé par le cinéaste londonien Asif Kapadia déjà auteur d'un film sur le pilote de formule 1 Ayrton Senna, ce documentaire très attendu est truffé d’archives vidéo inédites et comprend surtout quelques enregistrements jamais entendus de la défunte soul sister britannique. Avec les propres mots de la star et ces images inédites, Kapadia raconte l'histoire de cette singulière artiste récompensée par six Grammy Awards et à la carrière plus qu'éphémère...



Avec sa disparition tragique et prématurée, finalement peu surprenante au regard du train de vie d’Amy Winehouse, c’est une voix à part de la soul contemporaine qui s’éteint en juillet 2011. Une voix qui ne doit guère être zappée d’un revers de manche ni par cette vie chaotique d’étoile filante faisant la fortune des tabloïds britanniques, ni par les torrents d’alcool et de stupéfiants et encore moins par ces centaines de vidéos trainant sur YouTube de concerts ratés voire pathétiques… Lorsque le phénomène Winehouse explose réellement avec son deuxième album, le sublime Back To Black enfin disponible en Hi-Res 24 bit, bien supérieur à son premier disque Frank (également disponible enfin en Hi-Res 24 bit), la soul music n’est pas au mieux, offrant déesses R&B creuses et sirupeuses sur productions aseptisées. Ils sont alors peu nombreux à tenter de faire véritablement évoluer l’idiome sculpté par les Aretha Franklin, Ann Peebles, Nina Simone, Tina Turner, Dinah Washington et autres Marlena Shaw. Amy Winehouse offre alors une voix de panthère, de vraies chansons (qu’elle écrit, contrairement à 90% de ses consœurs), une production aux accents vintage (mais jamais passéistes) et un instrumentarium cuivré à souhait. Pour couronner le tout, même l’image est unique : choucroute fifties, tatouages de bikeuse et attitude gouailleuse! Back To Black a beau avoir trusté le sommet des charts aux quatre coins du monde durant des mois et des mois, il n’en reste pas moins un vrai chef d’œuvre de soul music et de rhythm’n’blues. Quand l’avis critique rencontre l’avis populaire – phénomène assez rare pour être souligné – le plaisir n’est que décuplé…



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article