Catégories :

Daniel Harding sera parisien !

En septembre 2016, le maestro britannique Daniel Harding prendra la direction de l’Orchestre de Paris, succédant ainsi à Paavo Järvi. Son confrère allemand Thomas Hengelbrock est également nommé chef associé.

Par Clotilde Maréchal | Nominations et Prix | 11 juin 2015
Réagir

Son nom circulait depuis plusieurs mois et l’officialisation de sa nomination n’est donc pas une grosse surprise : le Conseil d'administration de l'Orchestre de Paris a désigné Daniel Harding comme prochain directeur musical de la phalange parisienne, à compter de la saison 2016-2017. Il a également choisi Thomas Hengelbrock comme chef associé. Deux nominations approuvées par la Ministre de la Culture Fleur Pellerin et la Maire de Paris Anne Hidalgo… Dans un communiqué officiel, Harding a déclaré : « Le niveau artistique de l'Orchestre de Paris est exceptionnel et le potentiel de développement offert par la Philharmonie de Paris paraît sans limites ! Je suis fier que cette nouvelle responsabilité me soit confiée et heureux que Thomas Hengelbrock m'accompagne dans ce grand projet ». L'Orchestre de Paris, qui fêtera son demi-siècle en 2017, a été dirigé successivement par Charles Munch, Herbert von Karajan, Georg Solti, Daniel Barenboim, Semyon Bychkov, Christoph Eschenbach et Paavo Järvi,

Né à Oxford en 1975, Daniel Harding a la baguette dans le sang, dirigeant pour la première fois à seulement 13 ans. Trois années plus tard, il devient l'assistant de Sir Simon Rattle à l'Orchestre Symphonique de Birmingham en 1994, puis de Claudio Abbado à la Philharmonie de Berlin deux ans plus tard. En 1995, il remplace Rattle au Théâtre du Châtelet à Paris à la dernière minute pour un concert de l'Orchestre Symphonique de Birmingham. Trois ans plus tard, il dirige le Don Giovanni mis en scène par Peter Brook au Festival d'Aix-en-Provence, lors de la réouverture du Théâtre de l'Archevêché (en alternance avec Abbado). Une ville d’Aix qui deviendra d’ailleurs une de ses tanières fétiches puisqu’il y dirigera également The Turn of the Screw, La Traviata, Eugène Onéguine, Cosi fan tutte, La Flûte enchantée et Les Noces de Figaro. Toujours au rayon lyrique, en 2005, il ouvre la saison de la Scala de Milan avec l'Idomeneo de Mozart mis en scène par Luc Bondy.

Directeur musical du Mahler Chamber Orchestra, Daniel Harding est nommé chef principal de l'Orchestre Symphonique de la Radio Suédoise en 2006 et premier chef invité de l'Orchestre Symphonique de Londres en 2007. Comme chef invité, il a dirigé de nombreuses phalanges parmi lesquelles l'Orchestre National de France, l'Orchestre Philharmonique de Vienne, l'Orchestre du Covent Garden, l'Orchestre Symphonique de Chicago, l'Orchestre de la Bayerische Staatsoper ou bien encore la Staatskapelle de Dresde. Enfin, côté répertoire, Harding voue une grande passion pour Mahler dont il a dirigé de nombreuses œuvres pour la scène comme pour le disque.



Le site de Daniel Harding

Le site de l’Orchestre de Paris

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters