Rubriques :
Discographie

John Coltrane chez Prestige enfin en Hi-Res 24-Bit!

Par Marc Zisman |

Universal édite pour la première fois en qualité Hi-Res 24-Bit les albums de John Coltrane pour Prestige, son premier label. Une mine de pépites enregistrées à la fin des années 50 pour mieux comprendre tout l’art de l’un des plus grands musiciens du XXe siècle.

En avril 1957, John Coltrane signe un contrat de deux ans avec Prestige Records. Les séances d’enregistrement du saxophoniste sur ce label furent en fait assez nombreuses. Pour la majorité d’entre elles (certaines étant même plus ou moins informelles), Trane n’est que sideman. Mais c’est chez Prestige qu’il édite ses premiers disques en tant que leader avec, comme premier fait d’arme, le sobrement intitulé Coltrane sur lequel il est entouré de Johnnie Splawn, Sahib Shihab, Red Garland, Mal Waldron, Paul Chambers et Albert "Tootie" Heath. Durant cette même année 1957, Prestige lui autorise une infidélité : l’enregistrement d’un disque pour Blue Note, le mythique Blue Train.

En 1958, John Coltrane publiera donc pour la maison Prestige John Coltrane With The Red Garland Trio et Soultrane, tous deux avec les mêmes musiciens : le pianiste Red Garland, le contrebassiste Paul Chambers et le batteur Art Taylor. Puis Cattin' With Coltrane And Quinichette Mais en avril 1959, il quitte ce label pour passer chez Atlantic Records. Sa notoriété grandissante aidant, Prestige se lance alors dans la publication, de 1959 à 1965, d’une dizaine d’albums de ses séances de 1957 et 1958 : The Cats, Lush Life, The Last Trane, The Believer, Dakar, Kenny Burrell & John Coltrane, Settin' The Pace, Black Pearls, Standard Coltrane, Stardust et Bahia

John Coltrane - © Prestige Records / Universal


Le John Coltrane de ces années Prestige est loin d’être un bleu. A 30 ans passés, le saxophoniste se débat avec les drogues mais annonce vouloir faire table-rase de ses vilaines et nocives manies en signant ce premier contrat. Il a déjà bien écumé les clubs comme les studios d’enregistrement, ayant même croisé le fer avec tous ses illustres confrères parmi lesquels Johnny Hodges, Bud Powell, Dizzy Gillespie, Charlie Parker, Earl Bostic, Eric Dolphy, Sonny Rollins, Yusef Lateef, Tadd Dameron et bien entendu Miles Davis dont il est l’un des piliers du premier quintet. Son style est en pleine mutation. On est encore bien loin de la révolution formelle qu’il concevra par la suite chez Atlantic et surtout chez Impulse ! et pourtant ce Coltrane de la période Prestige, très accessible et d’une virtuosité toute contrôlée, possède déjà une sonorité identifiable entre mille. Il s’extirpe de la timidité qu’on lui connait et déploie de nouvelles progressions harmoniques en peaufinant tous ses solos.

TOUS LES ALBUMS DE JOHN COLTRANE SUR PRESTIGE RECORDS EN HI-RES 24-BIT SUR QOBUZ

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article