Catégories :

Zappa, du rock au jazz

Un nouveau coffret XXL de 67 titres retrace l'intégralité de l'enregistrement en 1969 de "Hot Rats" de Frank Zappa, l'un des albums majeurs du jazz rock alors naissant...

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 4 janvier 2020
Réagir

La somme de 7h18 de musique réunissant toutes les sessions de Frank Zappa pour son album Hot Rats et paru il y a quelques jours est un fascinant coup de zoom sur les moindres recoins du cerveau du musicien extraterrestre disparu en 1993.

Enregistrées durant l’été 1969 à Los Angeles, ces séances entérinent la (première) fin des Mothers Of Invention, même si Ian Underwood est ici de la partie. Bien loin des patchworks stylistiques de ce groupe azimuté, le Zappa d’Hot Rats magnifie la fusion entre rock et jazz et ne s’embarrasse d’aucun bla-bla, cinq titres sur six étant instrumentaux. Seul Don Van Vliet alias Captain Beefheart prend le micro sur Willie the Pimp. Zappa laisse s’exprimer tous ses invités solistes parmi lesquels le violoniste Jean-Luc Ponty, le guitariste Lowell George ou le bassiste Shuggie Otis, qui n'a alors que 15 ans !



Ce jazz-fusion singulier conserve une solide trame narrative, ce que ne laisse logiquement pas présager l’intégralité des sessions ici compilées. Jam-sessions XXL, solos sans fin, échanges complices savoureux, tout est en place pour se faire téléporter direct dans le studio californien, dans le rôle de la petite souris témoin de la genèse d’un disque qui marquera toute une génération. Dans les notes de pochette originales, Frank Zappa décrira ce disque comme un « film pour vos oreilles »…



Et pour l'anecdote, au moment très précis où Hot Rats était mis en boîte, un autre chef-d’œuvre du jazz-fusion voyait le jour de l’autre côté du pays, à New York : Bitches Brew de Miles Davis.

ÉCOUTEZ "THE HOT RATS SESSIONS" DE FRANK ZAPPA SUR QOBUZ



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters