Votre panier est vide

Rubriques :
Vidéo du jour

Young Marble Giants, petits mais géants

Par Marc Zisman |

Album fétiche de Kurt Cobain, le précurseur et minimaliste "Colossal Youth" des Young Marble Giants est réédité en Deluxe Edition pour son 40e anniversaire. A (re)découvrir d'urgence.

Plus culte, tu meurs ! Lorsque Colossal Youth, unique album des Young Marble Giants, paraît en février 1980, on comprend vite que l’œuvre est rare et singulière, mais pas qu’elle deviendra le disque de chevet de nombreux musiciens, Belle & Sebastian et Kurt Cobain en tête…

Alors âgés d’une petite vingtaine d’années, la chanteuse Alison Statton, le bassiste Philip Moxham et son frère guitariste Stuart ont conçu en seulement quelques jours, avec leurs moyens rikiki, un fascinant traité de post-punk minimaliste au possible. Difficile surtout d’imaginer qu’avec une guitare maigrelette, un orgue fantomatique, une basse titubante et une boite à rythmes cheap, le trio gallois réussit à planter un décor qui ne ressemble alors à aucun autre.

Comme l’enfant illégitime du Velvet Underground et de Kraftwerk, Colossal Youth est surtout porté par la voix claire d’Alison Statton qui lui confère une sensation de légèreté assez ovni. Aussi déroutante que ces paroles introspectives qui fleurent bon le mal-être et la frustration de jeunesse mais déclamées avec une sorte d’espièglerie…

Pour souffler ses 40 bougies, le chef d’œuvre est réédité dans une Deluxe Edition incluant de nombreux bonus parmi lesquels deux titres extraits de la compilation Salad Days (2000), un titre de la compilation Is The War Over (1979), le single Final Day (1980) et le EP Testcard (1981). On sort de cette superbe réédition en réalisant également que l’univers des Young Marble Giants étaient bien plus complexe et vaste.

ÉCOUTEZ "COLOSSAL YOUTH 40TH ANNIVERSARY EDITION" DES YOUNG MARBLE GIANTS SUR QOBUZ