Votre panier est vide

Rubriques :
News

Une vie d'Ibrahim Maalouf

Par Marc Zisman |

Avec l'émouvant "40 Mélodies" conçu en duo avec le guitariste François Delporte, le trompettiste franco-libanais regarde dans le rétro de sa dense carrière...

40 mélodies pour 40 bougies. Ibrahim Maalouf qui naquit le 5 novembre 1980 à Beyrouth a vu grand pour fêter son entrée dans une nouvelle décennie avec un copieux 40 Mélodies qui paraît aujourd'hui. Il fallait sans doute un tel festin pour couvrir les nombreuses facettes de sa personnalité musicale. Car au fil des albums et des rencontres, l’univers du trompettiste franco-libanais n’a cessé de grandir pour être cette fascinante mosaïque de sons et d’influences brassant le jazz, la pop, la musique orientale, la chanson et mille autres sources d’inspiration.

Sauf que la grandeur de ces 40 Mélodies est surtout la célébration de l’intime. Ce 12e album pas comme les autres se démarque en effet de ses précédents projets puisque, pour la première fois en 15 ans d’enregistrement, Maalouf propose un duo avec son vieux complice le guitariste belge François Delporte. Le tandem revisite les mélodies phares du trompettiste provenant de ses albums comme des B.O. auxquelles il a participé. Cerise sur ce gâteau d’anniversaire, quelques inédits et surtout une impressionnante et éclectique brochette d’invités parmi lesquels Sting, Matthieu Chedid, Marcus Miller, Alfredo Rodriguez, Richard Bona, Trilok Gurtu, Jon Batiste et Arturo Sandoval.

Coutumier des métissages joliment mis en exergue dans ses disques, Ibrahim Maalouf met à nu son jeu, son son et son rapport à la mélodie comme à l’improvisation. Il n’oublie surtout jamais le dialogue avec Delporte dont la guitare est tout sauf un simple faire-valoir. Dans ce contexte minimaliste, la légitimité de sa trompette est encore plus flagrante. Elle qui a souvent baigné dans des opus très orchestrés, très arrangés et très produits, a ici la voix de la confession. Une confession gorgée d’émotion face à cette Beyrouth meurtrie, face à ce Liban à l’agonie, auquel on ne cesse de penser… Juste une mélodie, une trompette, une guitare et Ibrahim Maalouf fait défiler les paysages et les époques tout au long de 40 Mélodies qui ressemble à l’un de ses plus beaux enregistrements.

En 2014, Qobuz rencontrait Ibrahim Maalouf avec le rappeur Oxmo Puccino pour évoquer leur projet commun intitulé Au pays d’Alice…, adaptation atypique du chef d’œuvre écrit par Lewis Carroll en 1865, Alice au pays des merveilles :

ÉCOUTEZ "40 MELODIES" D'IBRAHIM MAALOUF SUR QOBUZ

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article