Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Swamp Dogg, royal canin

Quand le plus barge des rois de la soul collabore avec Bon Iver...

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 10 septembre 2018
Réagir
Qobuz

Un vieux Noir chauve, vêtu d’un simple peignoir satiné doré comme la monture de ses lunettes, est assis sur le rebord de sa piscine vide, au fond de laquelle s’entassent des centaines de feuilles mortes. Mug en main, les pieds ballants chaussés de geta, il boit son café avec l’air décidé d’un type prêt à buter le premier venu... Cette géniale pochette de Love, Loss, and Auto-Tune rappelle surtout que Jerry Williams Jr. alias Swamp Dogg reste, à 76 ans passés, le plus allumé des soul brothers de la planète. Sapes délirantes, paroles indomptables, discographie chaotique, le sudiste a toujours été cet artiste excessif et culte, vénérés par les fans de grooves obscures, mais peu connu de la plèbe.

Cette fois, l’extraterrestre de Virginie s’est entouré de Ryan Olson du groupe Poliça (à la production) et surtout Justin Vernon de Bon Iver qui lui a recommandé de filtrer sa voix à vocoder. Non pas un Auto-Tune classique mais un Messina, joujou inventé par Chris Messina, proche de Vernon qui l’avait copieusement utilisé en 2016 sur son album 22, A Million. Ovni d’un bout à l’autre, le résultat est atomique et insaisissable comme son auteur. Love, Loss, and Auto-Tune enchaîne mélodrames de lover purement soul, mini-symphonies de rhythm'n'blues électroniques, séquences G-Funk et interludes inétiquetables.

Derrière cette montagne d’excentricités ultra codées, ce énième album de Swamp Dogg aurait pu n’être qu’un gadget pour hypsters et s’avère en fait un grand disque de soul contemporaine qui secoue le genre. Car même lorsqu'il reprend une vieille scie comme Answer, My Love, Swamp Dogg sort la dynamite et fait péter les us et coutumes ! L’opposé de l’approche respectable mais taxidermiste de Lee Fields, Charles Bradley ou Sharon Jones en quelque sorte… Ah, cette pochette !



ECOUTEZ LOVE, LOSS, AND AUTO-TUNE DE SWAMP DOGG SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters