Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Starcrawler, interdit au moins de 18 ans

La sensation glam'n'punk californienne emmenée par la jeune Arrow de Wilde...

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 22 janvier 2018
Réagir
Qobuz

Il fut un temps, au siècle dernier, où le rock’n’roll sentait le souffre et se maquillait comme une voiture volée : traces de paillettes sur front luisant, sang séché au coin des lèvres, guibolles spaghettis dans futes slim en skaï et guitares hurlantes et exubérantes comme jamais. Des Runaways de Joan Jett aux Cramps de Lux et Ivy en passant par les Stooges, Kiss et Alice Cooper, c’est ce grand Barnum glam’n’punk que ressuscite Starcrawler.

Ce combo de L.A. emmené par la toute jeune Arrow de Wilde connaît chaque page du mode d’emploi de cette machine rock seventies truffée de tous ces irrésistibles clichés. Grande fan d’Ozzy, la Californienne de 18 ans chope violemment les refrains de ses chansons par le colbac pour mieux les secouer et les dominer. On sort rincé et retourné par les 28 minutes de ce premier album de Starcrawler qui, à défaut d’être incroyablement novateur, est à un vrai bain de jouvence électrique.







Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters