Rubriques :
Vidéo du jour

Run The Jewels, un poing c'est tout !

Par Damien Besançon |

Avec leur 4e album qui paraît quelques jours après l'assassinat de George Floyd, El-P et Killer Mike signent une autopsie en temps réel de l'Amérique de Donald Trump...

On se souvient qu'en 2013, on avait accueilli avec un certain étonnement l'alliance d'El-P – héraut du rap indépendant new-yorkais (avec Company Flow puis en solo et à la tête du label Definitive Jux) – et Killer Mike, solide street-rappeur d'Atlanta révélé dans le giron d'Outkast. 7 ans et 3 albums en commun plus tard sous le nom de Run The Jewels, force est de constater que le duo est non seulement devenu inséparable (et quasiment exclusif) et qu'il est un groupe essentiel du paysage rap contemporain.

Sur RTJ4, les deux quadragénaires continuent de porter le flambeau d'un rap bruyant et séditieux hérité de Public Enemy. Mais si l'influence du Bomb Squad, qu'on devinait dès ses premières productions au milieu des années 90, est en effet plus palpable que jamais, El-P fomente ici sa propre révolution sonique et fait feu de tout bois en samplant le groupe post-punk Gang of Four (the ground below), en démarquant des riddims dub (holy calamafuck, co-produit par Dave Sitek de TV On The Radio), en enregistrant le saxophoniste amérindien Cochemea (a few words for the firing squad (radiation)) et en réunissant des sommités aussi différentes que Pharell Williams, Zack de la Rocha, Josh Homme, Mavis Staples ou DJ Premier.



Volubiles mais jamais bavards, les deux rappeurs se complètent de façon impressionnante dans leurs timbres, leurs flows et leur écriture. El-P a gardé de l'âge d'or de l'indie rap un goût et un talent pour les lyrics à tiroirs et les punchlines labyrinthiques et Killer Mike, qui dans le civil est devenu l'une des voix qui portent de la gauche américaine, aux côtés de Bernie Sanders, réussit l'exploit de remettre le commentaire social au coeur du rap.

Sorti au milieu du soulèvement populaire qui agite les États-Unis suite à la mort de George Floyd, RTJ4 fait l'effet d'une autopsie en temps réel et forcément glaçante de l'Amérique de Trump.



ÉCOUTEZ "RTJ4" DE RUN THE JEWELS SUR QOBUZ



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article