Votre panier est vide

Rubriques :
Vidéo du jour

Morcheeba, le trip continue

Par Smaël Bouaici |

Avec "Blackest Blue", le groupe pionnier du trip hop britannique signe un nouvel album qui lui ressemble plus que jamais, en osant de belles échappées folk...

La vague d’albums “enfants du confinement” continue au printemps 2021 avec le groupe anglais Morcheeba, un des pionniers de cette scène trip hop anglaise qui faisait la loi dans les charts des années 90. Réduit au duo Ross Godfrey (à la production) et Skye Edwards (au micro) depuis 2014 et le départ de Paul Godfrey, le combo, libéré de son agenda de tournée, a pris le temps de fignoler comme jamais son dixième album studio, Blackest Blue.

On retrouve à peu près tous les marqueurs de Morcheeba, des beats downtempo, une vibe soul, des guitares rock pas trop envahissantes (le single Sounds of Blue, copyrighté trip hop nineties ou l’instrumental Sulphur Soul avec cette batterie bien lourde), mais saupoudrés d'une envie d’évasion dans l’orchestration qui suinte dans les chansons.

Ce sont par exemple ces guitares californiennes sur Oh Oh Yeah, avec cette voix entourée de vapeur, ou ce refrain de Skye Edwards qu’on jurerait alanguie sur une plage déserte sur Killed Our Love. Comme si le confinement avait provoqué chez le duo une envie de grands espaces, américains peut-être avec ces petits moments folky country comme sur Falling Skies, avec encore cette voix nimbée de réverbe. Un Morcheeba plus aérien que jamais.

ÉCOUTEZ "BLACKEST BLUE" DE MORCHEEBA SUR QOBUZ

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article