Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Molly Burch, l'amour toujours

Une voix rétro, un son vintage et des pop songs un peu folk à croquer !

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 10 octobre 2018
Réagir
Qobuz

Un an à peine après Please Be Mine, impeccable premier album aux allures vintage, Molly Burch ne perd pas de temps et ressort sa palette de teintes sonores et vocales d’un autre temps… Les voix de Patsy Cline, Billie Holiday et Nina Simone résonnaient dans la maison de celle qui passa son enfance à Los Angeles puis étudia le jazz vocal en Caroline du Nord. Là, à Asheville, Burch rencontra le guitariste Dailey Toliver, complice idéal pour prendre confiance en soi et faire glisser sa sublime voix sur ses propres chansons. Pour monter d’un cran et espérer sortir de sa chambre, elle décida en 2013 de s’installer à Austin. Dans la cité texane naîtra Please Be Mine qui placera cette fan des Everly Brothers et de Sam Cooke dans la cour des Jenny Lewis et Natalie Prass.

L’aura et le charisme des grandes voix intemporelles aux couleurs sépia, Molly Burch les place à nouveau au centre de son nouvel album, First Flower, avec Toliver toujours à la guitare et aux arrangements d’un disque de rock du siècle dernier mais contemporain malgré tout. Sur Candy en ouverture, elle offre un swing catchy avant de jouer l’introspection et la déception sur Next to Me et Dangerous Place ou de viser la love song parfaite avec l’éponyme First Flower. L'album réussi d’une chanteuse de plus en plus attachante.





ECOUTEZ FIRST FLOWER DE MOLLY BURCH SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters