Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Miguel, soul dans la nuit

Le quatrième album d'un fils spirituel de Prince et Marvin Gaye...

Par Max Dembo | Vidéo du jour | 2 décembre 2017
Réagir
Qobuz

Avec Kaleidoscope Dream en 2012 et surtout le grandiose Wildheart en 2015, Miguel Jontel Pimentel alias Miguel tout court déboulait dans la cour des grands. Son alliage de soul, de funk soft teinté de rock voire d’electro propulsait le Californien aux côtés de Frank Ocean, Prince voire Marvin Gaye…

Cette fois, le Californien s’avère plus langoureux que jamais sur War & Leisure, un opus plus homogène et sensuel qu’à l’accoutumée. Sexy aussi comme sur Pineapple Skies pour lequel il emprunte la mélodie de Sexual Healing de Marvin Gaye justement. Les featurings de Rick Ross sur Criminal, Travis Scott sur Sky Walker et J. Cole sur Come Through And Chill rendent l’affaire encore plus alléchante. Mais la vraie surprise du disque est sans doute l’engagement de Miguel.

Né d’un père mexicain et d’une mère afro-américaine, le métisse tire ici quelques flèches sur la présidence Trump qui bâillonne ce qu’il représente. War & Leisure n’est pas pour autant son What’s Going On mais Miguel se devait de l’ouvrir dans un tel contexte, même si sa musique est habituellement synonyme de luxure, d’évanescence, de sexe et de décadence. Ce quatrième album offre le parfait équilibre entre une soul grand public et un groove plus underground... Il y a quelques semaines, Miguel était l'invité du Late Show de Stephen Colbert sur CBS où il a interprété Sky Walker et Come Through And Chill :





Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters