Catégories :

Le tour d'Egypte de Naïssam Jalal

Avec "Om Al Aagayeb" enregistré au Caire avec 13 musiciens, chanteurs et chanteuses locaux, la flûtiste franco-syrienne signe une sublime déclaration d'amour aux musiques égyptiennes...

Par Benjamin MiNiMuM | Vidéo du jour | 16 décembre 2019
Réagir

Entre 2003 et 2006, Naïssam Jalal, flûtiste d’origine palestinienne, récemment honorée par une Victoire du Jazz, vivait au Caire. Trois années intenses durant lesquelles la jeune artiste a navigué de la douleur à la lumière, connaissant l’amour et la haine.

Dix ans plus tard à Paris, elle retrouve Abdo Dagher. Ce prodigieux violoniste égyptien, qui a accompagné les plus grands (Oum Kalthoum, Abdel Wahab) et formé des générations de musiciens aux subtilités du taqseem, avait reçu la flûtiste dans son salon de musique, une expérience qui la marqua à jamais. Leurs retrouvailles ont entraîné un nouveau voyage de Naïssam au Caire et l’écriture d'un programme époustouflant d’intensité et de finesse, Om Al Aagayeb.



Les flûtes libres et majestueuses de Naïssam Jalal posent leur vol au-dessus des frissons poétiques des violons, percussions, oud, accordéon, qanoun et contrebasse ou dialoguent avec les chants magiques d'Om Sameh, Adel Mikha ou Cheikh Mohamed Mohammadi.

Om Al Aagayeb n'est pas seulement un beau disque, c'est une œuvre forte et envoûtante. Sa seule écoute suffit à enrichir une journée. Les compositions, les voix, les instruments, la façon dont ils dialoguent, dont ils se respectent et se tournent ensemble vers la lumière nous guident vers la plénitude.

ECOUTEZ "OM AL AAGAYEB" DE NAÏSSAM JALAL SUR QOBUZ



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters