La planète Leon Vynehall

Le producteur électro britannique entre dans la prestigieuse série DJ-Kicks...

Par Smaël Bouaici | Vidéo du jour | 6 février 2019
Réagir
Qobuz

Après la légende de la techno de Detroit Robert Hood, c’est au tour d’un des artistes plus acclamés de l’année 2018 de prendre le contrôle de la nouvelle compilation DJ-Kicks. Auteur de Nothing Is Still, son premier concept-album racontant l’histoire de ses grands-parents migrant de l’Angleterre à New York, Leon Vynehall avait reçu les éloges de la scène et la critique et c’est en toute logique qu’on le retrouve à la tête de ce nouvel épisode de la prestigieuse série, award officieux de la musique électronique. “Pour moi, compiler une DJ-Kicks revient à faire une déclaration d’intention, donc je me suis plus concentré sur la sélection que sur le mix”, explique-t-il.

Une sélection particulièrement diverse “allant de l’ambient à 79 BPM à de la jungle à 169 BPM”, qui reflète les goûts du producteur originaire de Brighton et touche au dancehall, à l’EBM, la soul, la jungle, la house ou la techno. Après une intro maison, le disque démarre par un trip hop feutré avec le flow ragga de Kemikal, signé par le label/collectif d’avant-garde jamaïcain Equiknoxx Music. Leon Vynehall rend ensuite hommage à l’un des parrains japonais de l’électro, Haruomi Hosono, leader du Yellow Magic Orchestra, suivi d’un solo de batterie hanté du producteur de drum’n’bass anglais dgoHn sur Force To.

Rayon inédits, Vynehall lâche un de ces tracks brumeux dans la ligne nu-deep house new-yorkaise, Ducee's Drawbar, et cale en fin de partie des nouveaux titres de la Canadienne Peach (la house twistée de Faxing Jupiter), de l’inconnu Pavilion (Happy Track) et de son compatriote Ploy, signé sur Hessle Audio, pour une petite bombe de techno mentale (Pressure).





ECOUTEZ DJ-KICKS DE LEON VYNEHALL SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters