Votre panier est vide

Rubriques :
Vidéo du jour

La hotte de Calexico

Par Stéphane Deschamps |

Avec "Seasonal Shift", le duo arizonien signe un magnifique album de Noël sur lequel on croise notamment des reprises de John Lennon et de Tom Petty...

« La rouille ne dort jamais », chantait Neil Young. Mais à Tucson dans le désert de l’Arizona, l’air est si sec que la rouille dort quand même plus longtemps qu’ailleurs. Voyez Calexico. Les deux membres fondateurs du groupe, Joey Burns et John Convertino, ex-Giant Sand, jouent ensemble depuis le début des années 90, et ils parviennent encore à enregistrer des disques aussi frais qu’une margarita frappée.

Seasonal Shift, leur quinzième album au moins qui paraît aujourd'hui, est consacré à des chants de Noël. Mais pas Noël comme ici. Déjà, Calexico a composé la plupart des chansons, et emprunté les autres à John Lennon (Happy Xmas (War Is Over)), Tom Petty (Christmas All over Again) et Hugo Blanco (Mi Burrito Sabanero).

Et depuis tout ce temps, le groupe s’est constitué un excellent carnet d’adresses, avec beaucoup de contacts chez les musiciens latinos. On les retrouve sur Seasonal Shift : Camilo Lara du Mexican Institute of Sound, les chanteuses Gaby Moreno et Gisela João et bien sûr quelques guitares acoustiques et cuivres mariachis, qui font partie du style Calexico. Parmi les invités, il y a aussi un roi mage, le guitariste nigérien Bombino.

Façon auberge espagnole, ou mexicaine, tout ce petit monde invente des chansons comme des paquets à ouvrir sous le sapin : feel-good, joyeuses mais sans niaiserie, qui invitent à ouvrir une parenthèse de paix le temps d’un album. Calexico fait un peu son Manu Chao en fin d’album, pour faire danser les cactus enguirlandés.

ÉCOUTEZ "SEASONAL SHIFT" DE CALEXICO SUR QOBUZ

À découvrir autour de l'article