Keith Flint tue The Prodigy

A 49 ans, le charismatique chanteur et danseur de The Prodigy a mis fin à ses jours...

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 6 mars 2019
Réagir
Qobuz

Aussi violent que la musique de The Prodigy, le suicide de Keith Flint le 4 mars n’était pas… prévu ? Lorsque le gang originaire de Braintree dans l’Essex débarque à l’aube des années 90, rarement la scène electro n’avait sucé avec une telle puissance l’ADN du rock et du punk. Aux côtés des Chemical Brothers et de Fatboy Slim, Prodigy piloté par Maxim Reality et Liam Howlett impose le big beat à une Angleterre qui n’avait pas été plaquée aussi violemment au sol depuis les Sex Pistols. Flint n’arrive vocalement que pour le troisième album (sur les chansons Breathe, Serial Thrilla, Firestarter et Fuel My Fire) mais fait déjà partie de l’image de la formation en se contorsionnant sur scène comme un possédé lors des concerts…

Avec The Prodigy Expérience (1992), Music for the Jilted Generation (1994) mais surtout le dément The Fat of the Land (1997), The Prodigy déroule un son bien à eux et une esthétique portée par des clips choc (celui de Smack My Bitch Up réalisé par le Suédois Jonas Åkerlund n’est diffusé par MTV qu’après 22 heures !).

Coiffé comme la version 2.0 d’un vieux punk de 77 (impossible de ne pas penser à la coupe de Soo Catwoman du Bromley Contingent qui traînait avec les Pistols), Keith Flint était l’incarnation visuelle de ce parfait alliage de textures techno et acid house bodybuildées, de beats violents et de textes tout aussi cinglants.

En novembre 2018, ce décor de guerre nucléaire refaisait une fois de plus surface avec l’album No Tourists. La voix de Flint résonnera pour la dernière fois sur trois titres : We Live Forever, Champions of London et Give Me a Signal. Autodestructeur déclaré, il ne cessait de répéter qu’il fallait être sacrément balaise pour arriver à se suicider. Il vient malheureusement de prouver sa force…





The Prodigy - Smack My Bitch Up - DVD edit from The Prodigy on Vimeo.






ECOUTEZ THE PRODIGY SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters