Catégories :

Julia Hülsmann, un piano essentiel

Avec son nouvel album "Not Far From Here" qui sort chez ECM, la pianiste de jazz allemande impose un peu plus son jeu introspectif boosté par la présence du saxophoniste berlinois Uli Kempendorff...

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 3 décembre 2019
Réagir

A chaque nouvel album, c’est la même chose : pourquoi l’aura d’une musicienne précieuse comme Julia Hülsmann est-elle aussi restreinte ? On pourra toujours dire que la planète jazz est saturée de « très bons pianistes » ; l’Allemande, qui compte déjà une dizaine d’albums à son actif, possède pourtant une fascinante patte bien à elle.

Avec Not Far From Here paru il y a quelques jours, son jazz chambriste en phase avec l’esthétique d’ECM – sa maison depuis 2008 – gagne en énergie et en éclectisme, sans doute grâce à la présence du saxophoniste berlinois Uli Kempendorff.

En quartet avec sa fidèle rythmique composée du batteur Heinrich Köbberling et de son mari contrebassiste Marc Muellbauer, Hülsmann trouve en Kempendorff un partenaire stimulant tant ses compositions que son jeu.



Les improvisations de ces quatre-là passent d’un cool jazz 60's à une musique plus avant-gardiste, presque à tiroirs, voire carrément ludique. Une vaste palette que la cohésion du groupe, soudé comme jamais, empêche d’errer gratuitement.

Bel ovni de ce beau disque, une reprise surprise du This Is Not America que David Bowie enregistra en 1985 avec le Pat Metheny Group pour la BO du film de John Schlesinger, Le Jeu du faucon (The Falcon and the Snowman).

ECOUTEZ "NOT FAR FROM HERE" DE JULIA HÜLSMANN SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters