Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Jowee Omicil est amour !

Entre rythmes africains et impros jazz, un nouveau patchwork pour le multi-instrumentiste canadien...

Par Clara Bismuth | Vidéo du jour | 14 septembre 2018
Réagir
Qobuz

Voilà un véritable citoyen du monde ! Pour Jowee Omicil, les terres d’accueil ont toujours été nombreuses. Entre Montréal, Boston, Haïti, New-York ou encore Paris, ce polyglotte de l’instrument semble organiser un parcours bien précis pour prêcher son serment d’amour. Jeune talent découvert à la suite de son second album Let’s BasH ! en 2015, ce sont des coups de foudre qu’il provoque sur son chemin.

Signé sur le label Jazz Village, c’est avec Love Matters !, sublime mélange de genres, qu’il peint son autoportrait. Entre rythmes africains et impros jazz, le multi-instrumentaliste fait preuve d’une générosité débordante. Une prédilection pour le saxophone certes, mais qui ne l’empêche pas de se rapatrier sur la clarinette, la flûte ou encore le piano quand il s’agit d’exprimer ses sentiments.

Sa formation au Berklee College Of Music de Boston lui a permis d’acquérir une certaine culture musicale qui brille sur ce troisième album. Hommage à Thelonious Monk, l’un de ses maîtres, sur le flottant Waves Of Monk ou hypnose profonde façon charmeur de serpent via Obas Konsa, rien n'échappe à Jowee Omicil. L’entertainer des cœurs joue même en improvisation avec Mozart et sa Symphonie n°40 en sol mineur, prouvant une fois de plus que ces grandes œuvres sont intemporelles. Une musique joyeuse et qui enivre, Love Matters ! glisse sur le cool et les ondes positives.







ECOUTEZ LOVE MATTERS DE JOWEE OMICIL SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters