Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Janis Joplin sans filtre

Le classique "Cheap Thrills" fête ses 50 ans en Hi-Res et avec plein d'inédits

Par Charlotte Saintoin | Vidéo du jour | 11 décembre 2018
Réagir
Qobuz

Cinquante ans après sa sortie en 1968, le mythique Cheap Thrills de Janis Joplin et sa bande ressort avec une tripotée d'inédits et de raretés. Pour l'occasion, l'opus aux 1 millions de copies vendues reprend son titre initial Sex, Drugs & Cheap Thrill, écarté à l'époque par le label Columbia qui le juge trop scandaleux. Best-seller qui révèle Janis aux yeux de tous, Cheap Thrills capte toute l'essence de la Mama Cosmique, qui se dévoue corps et âme aux enregistrements durant cet été 68. Sa voix cramée, sa vibration rock déglinguée irradie dans Summertime, véritable pic émotionnel de l'album.

Si les sept titres initiaux qui seront illustrés par le dessinateur Robert Crumb pour la pochette, au son brut presque crade, semblent être avoir enregistrés live, seul Ball And Chain a capté au concert donné au Winterland Ballroom de San Francisco, le 12 avril 1968. De Combination Of The Two, jam de six minutes entre Sam Andrew III et Janis Joplin au blues de I Need A Man To Love en passant par le classic rock de Oh Sweet Mary, Cheap Thrills enchaînait 37 minutes de grâce.

Deux ans plus tard, après avoir quitté Big Brother & The Holding Compagnie et avoir successivement monté plusieurs autres groupes dont le Kosmic Blues Band, la reine psychédélique disparaissait en héroïne.





ECOUTEZ SEX, DOPE & CHEAP THRILLS DE BIG BROTHER & THE HOLDING COMPANY & JANIS JOPLIN SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters