Votre panier est vide

Rubriques :
News

Gretchen Parlato, nouvelle floraison

Par Marc Zisman |

Le retour magnifique et sensuel de la chanteuse californienne, entre bossa nova et jazz léché...

Avec son nouvel album, Gretchen Parlato poursuit avec une justesse infaillible sa love story avec la bossa nova et la latin jazz. La Californienne ayant chanté aux côtés de pointures telles qu’Herbie Hancock, Wayne Shorter, Terence Blanchard, Marcus Miller, Kenny Baron et Lionel Loueke n’a pas donné par pur hasard ce titre portugais de Flor (fleur en français) à cet enregistrement qui paraît après des années de silence discographique. Car Parlato chante comme s’ouvre une plante, s’offre à qui tend l’oreille et dégage une sensualité proche de l’olfactif.

« Mon art a toujours été le reflet de ma vie », précise-t-elle. « Récemment, j’ai trouvé le bon équilibre entre création artistique et maternité. Mon but a maintenant une signification plus élevée et plus profonde, et cet album est une représentation musicale de ce voyage. »

Avec le guitariste brésilien Marcel Camargo (son vieux complice rencontré durant ses études d’ethnomusicologie sur les bancs de UCLA et également directeur musical de Flor), le violoncelliste arménien Artyom Manukyan et le batteur Léo Costa, Gretchen Parlato forme une entité fluide pour porter, avec beaucoup de naturel, cet alliage de reprises (des standards brésiliens comme une chanson de David Bowie ou une suite pour violoncelle de Bach) et de compositions originales. Un équilibre instrumental idéal et sans basse (il n’y en a traditionnellement pas dans la musique brésilienne) en forme d’écrin de son organe qui fait ici des merveilles. Comme sur le classique É Preciso Perdoar popularisé au début des seventies par João Gilberto qu’elle s’approprie avec délicatesse.

Quelques invités magnifient cette parenthèse exquise comme notamment son mari le batteur Mark Guiliana, le pianiste Gerald Clayton et, sur Roy Allan, un hommage au trompettiste Roy Hargrove disparu en 2018, le légendaire percussionniste brésilien Airto Moreira. Un magnifique album pour remettre sur le devant de la scène jazz vocale une chanteuse trop mésestimée.

ÉCOUTEZ "FLOR" DE GRETCHEN PARLATO SUR QOBUZ

À découvrir autour de l'article