Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

France Gall d'ici et d'ailleurs

La voix des "Sucettes", de "Résiste" et de "Babacar" s'est tue...

Par Max Dembo | Vidéo du jour | 9 janvier 2018
Réagir
Qobuz

Le hasard fait souvent mal les choses : quelques semaines après avoir perdu l’une de ses voix les plus populaires, la France pleure à nouveau un nom majeur de la chanson. Comme Johnny, France Gall, qui vient de mourir à l’âge de 70 ans, prit son envol artistique durant les années 60 et pour rester sur le devant de la scène durant plusieurs décennies. Si elle s’était physiquement éclipsée depuis la fin des années 90, accablée d’abord par la mort prématurée en 1992 de sa moitié, Michel Berger, puis par celle de sa fille de 19 ans, en 1997, France Gall avait imposé assez de tubesques chansons pour être encore toujours bien présente spirituellement et sur les ondes des radios...

Il y eut donc l’avant de ses 20 ans, bercé au son de Ne sois pas si bête, N'écoute pas les idoles, Jazz à gogo, Laisse tomber les filles, Sacré Charlemagne, Poupée de cire poupée de son et autres Sucettes ; des titres qu’elle chanta parfois même en anglais, en allemand, en italien et en japonais. En 1973, la rencontre avec un certain Michel Berger, qu’elle épouse trois ans plus tard, relance sa carrière. La suite est une enfilade de singles et d’albums vendus à des milliers d’exemplaires… En 2012 alors qu’elle avait pris sa retraite depuis 1997, France Gall sortait de son silence le jour du 20e anniversaire de la mort de Michel Berger pour présenter Résiste, comédie-musicale qu’elle écrit avec Bruck Dawit, et qui rend hommage à l’œuvre de son défunt compagnon…

Petit hommage vidéo avec deux duos et des "classiques" chantés en allemand, en italien et en japonais :















ECOUTEZ NOTRE PLAYLIST FRANCE GALL


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters