Catégories :

Four Tet, océan électronique

Avec son album "Sixteen Oceans", le Londonien Kieran Hebden offre de superbes nouveaux instantanés de son cerveau en permanente ébullition...

Par Smaël Bouaici | Vidéo du jour | 17 mars 2020
Réagir

Album studio n°10 pour le meneur de jeu de la scène électronique anglaise. Ce Sixteen Oceans propose une heure de voyage dans les méandres de la tête de Kieran Hebden alias Four Tet, toujours aussi inspiré.

Le disque, un peu hâtivement labellisé “ambient”, démarre de manière dansante avec School et surtout Baby, parfait titre de warm-up rythmé par un beat quasi 2-step et ce chopped vocal “Take Me On”, sample entêtant de la chanteuse britannique Ellie Goulding.

Si on y trouve bien de l’ambient, avec des pièces comme Harpsichord et ses notes de clavecin, ou Green et 4T Recordings, qui sonnent comme la BO d’une forêt sur Pandora, on sait surtout que Four Tet n’est pas monomaniaque.



Sur ce Sixteen Oceans, le producteur lâche aussi de superbes titres electronica/downtempo comme le single Teenage Birdsong et son enchevêtrement de claviers et de lames, régale avec le beat souterrain à la Burial de Love Salad, trippe sur un sample aquatique (Bubbles at Overlook 25th March 2019).



De cet album rempli de curiosités, on retiendra aussi Something in the Sadness, clin d’œil à Mathew Jonson, et Insect Near Piha Beach, lancé par un kick techno lourd et sombre adouci par un essaim de cordes et voix célestes pour un clair-obscur stupéfiant de maîtrise.

ÉCOUTEZ "SIXTEEN OCEANS" DE FOUR TET SUR QOBUZ



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Vos lectures