Catégories :

Ella 100 ans !

Le 25 avril 1917 à Newport News en Virginie vit le jour Ella Jane Fitzgerald...

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 25 avril 2017
Réagir

Celle qui naquit il y a cent ans, jour pour jour, ne révolutionna pas le jazz vocal mais l’incarna. Avec sa tessiture délirante, son sens renversant de l'improvisation et cette façon bien à elle d’attraper la liberté par le col et de la faire swinguer comme jamais, Ella Fitzgerald traversa le XXe siècle sans se soucier des modes ou de l’évolution de ce jazz qui lui doit tant. Celle qui fut chanteuse d'orchestre avent de devenir en solitaire une reine du be-bop affrontait, voix au poing, tous les instrumentistes. Car comme elle aimait à le répéter, « j'essaie de faire avec ma voix ce que j'entends faire dans l'orchestre avec les cuivres. » Ella Fitzgerald s’appropriait tout ce qu’elle touchait. Du Great American Songbook dont les pages furent noircies par des génies nommés Cole Porter, Irving Berlin, George & Ira Gershwin, Rodgers & Hart, Harold Arlen, Johnny Mercer ou bien encore Jerome Kern, aux standards de la bossa ou de la soul, aucun répertoire ne résistait à son phrasé, à son scat ou au simple velours de ses caresses vocales ou de ses griffures aiguës. Les partenaires privilégiés d’Ella furent peu nombreux mais comptèrent parmi les grands instrumentistes de la jazzosphère : Bill Kenny et les Ink Spots, le trompettiste Louis Armstrong, le guitariste Joe Pass et les pianistes et chefs d’orchestre Count Basie et Duke Ellington. Une liste à laquelle on peut ajouter les trompettistes Roy Eldridge et Dizzy Gillespie, le guitariste Herb Ellis et les pianistes Tommy Flanagan, Oscar Peterson, Lou Levy, Paul Smith, Jimmy Rowles et Ellis Larkins... Petit hommage en vidéo à Ella Fitzgerald avec tout d'abord The Lady Is A Tramp en duo avec un certain Frank Sinatra :



Ella Fitzgerald chante ici Cry Me A River épaulée par la guitare épurée de Joe Pass en 1975 à Hanovre :



En 1974, la chanteuse américaine participe à une émission de télévision allemande avec le guitariste Joe Pass, le pianiste Tommy Flanagan, le contrebassiste Keeter Betts et le batteur Bobby Durham et interprète ici The Man I Love :



Enfin, petite séance de scat de 1969 avec Ed Thigpen à la batterie, Frank de la Rosa à la contrebasse et Tommy Flanagan au piano :



ECOUTEZ NOTRE PLAYLIST ELLA FITZGERALD

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters