Denzel Curry, Miami à la folie

Le rappeur basé en Californie dédie son nouvel album très trap à son Miami natal...

Par Charlotte Saintoin | Vidéo du jour | 5 juin 2019
Réagir
Qobuz

29 minutes seulement. Le nouveau Denzel Curry fait plus penser à une mixtape qu’à un album. Moins d’un an après le tour de force de TA1300, disque inclassable brassant accessoirement black metal et électro qui l’imposait comme l’un des protagonistes les plus intéressants du rap game et le faisait grimper dans le Billboard 200, le rappeur de Floride installé à Los Angeles revient avec le plus trap ZUU.

Il freestyle la plupart du temps sur son mal du pays et convie les locaux Rick Ross (Beardz), Kiddo Marv (Wish), Ice Billion Berg, Sam Sneak (Shake 88) et PlayThatBoiZay (Pat).



Ode à sa ville d’origine, ZUU, qui tire son nom de Carol City (Floride) surnommé « zoo » par Denzel, s’écarte de l’album concept aux mesures complexes pour s’approcher au plus près du spontané, sans perte de temps.

Avec les fidèles producteurs FNZ et Charlie Heat, il « balance d’abord et pose les questions après. » « Si t’y vas et que t’as déjà une opinion, tu n’y arriveras jamais. C’était la mentalité et le but poursuivi pour finir l’enregistrement », explique l’outsider, qui, en 2019, tourne avec Billie Eilish et profite de Flying Lotus pour terminer sa trilogie (Black Balloons, The Blackest Balloons sur TA13OO) avec Black Balloons Reprise sur Flamagra. Du haut de ses 24 ans, Denzel Curry signe ici un opus fulgurant qui le distingue encore un peu de la scène floridienne.



ECOUTEZ ZUU DE DENZEL CURRY SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters