Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Damon Eliza Palermo tombe le masque

Un virage ambient pour le producteur californien derrière les projets Mi Ami et Magic Touch...

Par Sylvain Di Cristo | Vidéo du jour | 12 janvier 2018
Réagir
Qobuz

Avec le EP Beacon Of Maraicabo, l’ambient se fera sous son véritable nom. C’est le choix qu’a fait le producteur californien Damon Eliza Palermo, artiste touche-à-tout également derrière le projet electro-rock barré Mi Ami et house « from Detroit » Magic Touch. Un virage minimaliste et honnête donc, qui se confirme après ses deux premiers maxis signés respectivement sur le toujours intéressant label de Vancouver 1080p en 2015 et celui de l’artiste Ital, Lovers Rock en 2017.

Minimaliste, certes, mais qui ne rend le résultat que plus « grandiose » encore – l’un des maîtres-mots qui reste imprimé sur le noir des paupières closes pendant l’écoute de cet objet sonore substantiel et intelligent. Certainement l’un des disques ambient importants de ce début d’année, à la frontière de l’expérimentation électronique et du free jazz, logiquement atterri dans les bacs de la maison française Johnkôôl qui réunit certains des meilleurs savants fous de la scène électronique actuelle (DJ Kôôl du collectif SIN~ avec Flavien Berger ou encore James Darle de Salut C’est Cool).



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters