Chemical Brothers, faisons un rave

Un 9e album joliment survolté et sans concession pour l’indéboulonnable tandem électro britannique...

Par Smaël Bouaici | Vidéo du jour | 24 avril 2019
Réagir
Qobuz

Quasiment vingt-cinq ans après leur premier album Exit Planet Dust, Tom Rowlands et Ed Simons gardent la pêche sur No Geography, et sa pochette illustrée par un tank sur une autoroute, parfaite allégorie de la musique du duo britannique.

Ce neuvième album des Chemical Brothers démarre pied au plancher avec Eve of Destruction, un groove frénétique appuyée par des synthés vintage et la voix de la chanteuse norvégienne Aurora Aksnes en mode gospel pour une sorte d’hommage à la house chicagoane de la fin des 80’s.

On retrouve la Scandinave entre des bruits de robots mixeurs sur Bango, un maelström sonique qui constitue la signature des frères chimiques. Le contre-pied arrive sur Got to Keep On, un track de disco pas si mutant mais entêtant, supporté par un clip de Michel Gondry et qui pourrait pourquoi pas refaire le coup de Get Lucky.

On retrouve ce nouveau côté funky sur MAH et ses incantations (« I aint gonna take no more ») qui partent en virée cosmique avant le classique morceau de fin apaisé. Rave (still) on.





ECOUTEZ NO GEOGRAPHY DES CHEMICAL BROTHERS SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters