Catégories :

Brockhampton, le rap c'était mieux... maintenant !

Avec son 5e album, le collectif de Kevin Abstract embarque le hip hop aux quatre coins du groove. Et même ailleurs !

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 26 août 2019
Réagir
Qobuz

Depuis 2015, Brockhampton secoue la planète rap un peu comme le firent les Californiens d’Odd Future quelques années plus tôt.

Avec son cinquième « vrai » album qui fait suite à Saturation (2017) Saturation II (2017), Saturation III (2017) et Iridescence (2018) , le prolifique collectif texan basé à Los Angeles et piloté par Kevin Abstract conserve son approche barge jouissive comme sa vision kaléidoscopique et funky du hip-hop et du R&B modernes.



Une fois de plus, impossible de ne pas souvent penser à OutKast tout au long de Ginger.



Comme le cultissime tandem composé d’André 3000 et Big Boi, dont Abstract reconnaît l’influence, Brockhampton a concocté une orgie de sons, de beats et de punchlines (souvent drôles), un alliage de R&B underground et de rap minimaliste traversé, selon la météo, par du gospel, du dancehall, du rock, de la pop ou de l’électro. Un vrai foutoir pourtant très addictif.



ECOUTEZ GINGER DE BROCKHAMPTON SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters