Catégories :

Baptiste Trotignon, le changement c'est maintenant

Avec "You've Changed" sur lequel on croise notamment Camélia Jordana, Ibrahim Maalouf, Avishai Cohen et Joe Lovano, le pianiste de jazz signe un superbe album épuré dans la forme, dense dans le fond...

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 9 novembre 2019
Réagir

T’as changé. You’ve Changed. En baptisant ainsi son nouvel album, Baptiste Trotignon prévient d’une mutation tant personnelle qu’artistique. Dans le livret du disque, le pianiste écrit même : « Cet album raconte une histoire, celle d’une évolution, une transformation intérieure, une sorte de chrysalide… Après plusieurs albums où j’avais souhaité mettre en avant la percussion, celle du piano mais surtout celle des maîtres de la frappe avec qui ils ont été enregistrés, je désirais maintenant revenir à mes premières amours : la pureté et l’authenticité sans effet du son acoustique, le son brut dans toute son évidence. »

Rien de surprenant donc que You’ve Changed offre une heure intimiste au possible où règnent épure, silence, espace et note juste. Toujours ce credo que les Anglo-Saxons qualifient de less is more… Dix des seize pistes sont jouées au piano solo, configuration que Trotignon n’avait pas gravée dans la cire depuis une quinzaine d’années.

S’étalant de septembre 2017 à février 2019, l’enregistrement s’est fait, selon les plages, avec Camélia Jordana et Thomas de Pourquery au chant, Ibrahim Maalouf et Avishai Cohen à la trompette, Joe Lovano au saxophone ténor et Vincent Ségal au violoncelle. Quelques amis triés sur le volet pour accompagner les changements vécus par le maître de cérémonie ; et rappeler aussi le rapport privilégié qu’il entretient avec la chanson et la voix humaine.



Son état est surtout empreint d’une certaine mélancolie (même si le bien nommé Speed est une bluffante course-poursuite de trois minutes). Avec peu de moyens, Baptiste Trotignon dit beaucoup de choses tout au long de You’ve Changed.

Son jazz à l’économie, protéiforme dans son programme – ses compos perso croisent Bach, Sixto Rodriguez, les Beatles et des standards comme These Foolish Things ou I'm a Fool to Want You – et dans ses références balayant le jazz des grands anciens comme la musique européenne, est surtout l’œuvre d’un virtuose qui n’envoie aucune poudre aux yeux mais tend plutôt un fil continu de musique totale.

Un disque d’autant plus fort que Trotignon écrit carrément, toujours dans ces mêmes notes de pochette, que cette musique sonne à ses yeux « comme une renaissance, une direction pour aborder la deuxième partie de ma vie. »



ECOUTEZ "YOU'VE CHANGED" DE BAPTISTE TROTIGNON SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters