Catégories :

Ashley McBryde vide son sac

Avec un 4e album à coeur ouvert, la songwriteuse de l'Arkansas confirme qu'elle est l'une des voix les plus puissante de la country actuelle...

Par Shelly Ridenour | Vidéo du jour | 8 avril 2020
Réagir

Eric Church avait déclaré qu’Ashley McBryde était sa nouvelle artiste préférée. Et Never Will, le deuxième album de la songwriteuse devrait lui plaire car il contient tout ce qu’il aime : des paroles intelligentes et poétiques, des guitares torrides et zéro fioriture ! Il se peut d’ailleurs qu’il soit même un peu jaloux de One Night Standards et de ses paroles “How it goes is/the bar closes/there’s no king bed covered in roses”.

McBryde partage aussi l’amour de Church pour la culture outlaw sur des morceaux comme le honkytonk First Thing I Reach For et le punchy Voo Doo Doll. Et quand la plupart des chansons country prennent le gospel pour du gospel, sur Shut Up Sheila, c’est une McBryde en deuil qui réfute les grenouilles de bénitier et leurs prières.



Cet album alterne entre ballades douces-amères (Sparrow), morceaux plus dansants façon John Cougar (Hang In There), titres envoûtants comme du O Brother, Where Art Thou? (Velvet Red) et explosifs comme sur Martha Divine qui rappelle Jason Isbell.

Il y a aussi pas mal de douleur et de rage suite au suicide du frère de McBryde. Et Stone est à ce sujet une chanson des plus émouvante. Dans l’ensemble, ce Never Will conforte la place d’Ashley McBryde à Music Row pour un bon moment.



ÉCOUTEZ "NEVER WILL" DE ASHLEY MCBRYDE SUR QOBUZ



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Vos lectures