Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Amanda Shires : porte un toast au Rock !

Amanda Shires fait partie de cette génération qui marche dans les pas de Waylon Jennings et autres hors-la-loi. Une sorte de nouvelle vague construite sur les carrières de Jason Isbell (dont elle est l’épouse), Chris Stapleton, Sturgill Simpson ou Margo Price.

Par Clara Bismuth | Vidéo du jour | 7 août 2018
Réagir
Qobuz

Chanteuse roots et violoniste, Shires incarne une présence spirituelle et poétique qui ne laisse pas insensible. Pour son cinquième album, la Texane sabre le champagne. Certes, elle n’oublie pas son côté lyrique, mais avec To the Sunset, elle s’électrifie. Place au rock’n’roll ! Distorsions des guitares électriques avec Eve’s Daughter, pédale d’effets et micro légèrement brouillé, Eve met l’ambiance dans le jardin d’Eden.

Mais l’album produit par l’incontournable Dave Cobb n’est pas qu’un ensemble de titres meublés de synthé et de rythmiques rock sur lesquels la soprano s’illumine. Non, Amanda Shires est une vraie songwriter qui ne se repose pas sur ses compos. To the Sunset met en lumière des thèmes comme l’estime de soi (Mirror, Mirror), la toxicomanie ou encore la maladie mentale (Wasn't I Paying Attention). Originale et créative, percutante et subversive, Shires nous le dit : « I’m rock’n’roll and you’re golf ! » Une véritable poésie contemporaine enregistrée au mythique RCA Studio A avec Peter Levin aux claviers, Jerry Pentecost à la batterie et Cobb en personne à la basse. Un disque qui fait honneur à l’histoire de la country et de la musique américaine en général.







ECOUTEZ AMANDA SHIRES SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters